Les vieux contes : Jeux de massacre - Magic the Gathering


Les vieux contes : Jeux de massacre

Articles
par Drark Onogard, le , 216 consultations

  La storyline de Magic / Retour à Ravnica

Les grand Jeux de massacre organisés par Rakdos sont le moment idéal pour rentrer dans les grâces du public - et pour la vengeance de Darux.

     

Le bloc Retour à Ravnica nous offre des histoires variées, comme celle de Darux, ancien grand gagnant des Jeux de massacre, et qui compte bien prendre sa revanche sur son ancien supérieur. Vous trouverez l'article original ici.

Jeux de massacre



Maritta claqua la porte et baissa la barre transversale. Elle atterrit avec un bruit sourd, bloquant la porte de sa famille et les protégeant du Rakdos à l'extérieur. La guilde défilait dans les rues avec une terrible cacophonie de chaînes traînantes, de sifflements fous et de cris d'agonie de la part de ceux qui étaient entraînés dans leur horrible carnaval.

Maritta s'effondra et tomba le dos au mur, tendant la main pour rapprocher ses deux enfants. Elle murmura des mots apaisants à ses enfants terrifiés, essayant de les rassurer qu'ils étaient maintenant à l'abri des monstres qui passaient devant chez eux.

La foule défilait, remplie de joie dérangée. Des maisons, des commerces, des temples et même des bâtiments gouvernementaux fermèrent et barrèrent leurs portes à l'approche de l'avant-garde des Rakdos. C'était une procession terriblement longue, composée de presque tous les rangs de la guilde Rakdos.





Au milieu du défilé sanglant, le carnaval battait son plein avec des échassiers à lames, un numéro de chaîne aérienne mobile, des trapézistes percutants, et d'autres scènes horribles.

Chaque membre de Rakdos portait un sourire meurtrier, délirant de bonheur, car aujourd'hui marquait le début de leurs Jeux de l'abattage. La compétition avait été annoncée alors que trois des anneaux de Rakdos se disputaient un territoire récemment libéré et que, pour tirer le meilleur parti du conflit, il était présenté comme un prix pour les Jeux de massacre.

Les Jeux de massacre occupent la guilde aussi longtemps qu'il le faut, jusqu'à ce que les vainqueurs soient ensanglantés mais victorieux. Seule une fraction des adeptes de Rakdos participera aux jeux. Pour ce faire, il faut mettre de la vie sur le tapis. Ils mettent volontairement leur vie en danger pour le spectacle des jeux par dévouement pour leur chef démoniaque.

Darux était un champion Annonceur depuis quatre ans aux Jeux de massacre, bien que les jeux ne soient pas annuels. Il avait donc été un vainqueur lors de sept Jeux de l'abattage. Jusqu'à l'année dernière, où il avait été détrôné par une nouvelle venue de la Massacreuse : Vildika. Une grande femme humaine aux cordes serrées, qui a eu le coup de grâce sur une victime particulièrement agile qui avait esquivé le coup de marteau mortel de Darux, pour être ensuite attrapée par l'une des bottes à lames de Vildika dans un gracieux coup de pied. Darux s'était retrouvé vaincu et Vildika fut couronnée championne des jeux de l'année.

Le précédent chef de file de Darux était le très inhabituel Stroko, un gobelin qui se consacrait à Rakdos. Stroko avait bien utilisé Darux en tant qu'Annonceur, il avait gardé le peu de paix dont bénéficiait Stroko et provoquait le chaos qui ferait progresser les objectifs de Stroko. Après que Darux ait été défait, Stroko n'avait aucune valeur et il insulta Darux avec une grande dérision au milieu d'un festin de Jeux de massacre. Darux, outré, se leva si rapidement qu'il renversa la table du festin, éparpillant de la nourriture et des boissons partout. Il déchira son gilet qui portait le sceau de l'anneau de Stroko et le jeta par terre avant de s'enfuir.

Il commencerait son propre anneau.





Il quitta la tente seul. Beaucoup se hérissaient devant le mauvais traitement infligé à Darux, mais aucun n'avait été suffisamment outré pour le suivre lors de sa sortie de l'anneau de Stroko. Cela lui avait pris quelques semaines, mais il avait développé son propre anneau de départ. Darux s'était battu pour le territoire et s'était taillé une niche pas trop loin du terrain du festival.

Finalement, les Jeux de massacre étaient de nouveau arrivés et Darux passait maintenant devant la porte de Maritta, son anneau marchant autour de lui. Il portait un gilet avec un sceau propre sur ses larges épaules. Il suspendit des chaînes de son statut autour de ses épaules, utilisant de larges maillons pour intimider tous ceux qui voyaient son cadre déjà massif. De plus, il portait son marteau à pointes sur une épaule, son autre main guidant les chaînes des suppliants de son anneau.

Darux est peut-être un attaquant, un titan percé dominant les membres de son anneau, mais il avait découvert qu'il avait également une bonne idée des affaires. Malgré sa colère face à l'insulte de Stroko, il avait beaucoup appris de lui. Alors que le chaos et la frivolité régnaient dans les rangs de la secte, ce sont les plus hauts responsables qui étaient chargés de la gérer avec soin pour la prospérité de tous. Il revenait aux maîtres de piste d'organiser, de financer et de laisser le carnaval se poursuivre afin de faire plaisir à Rakdos lui-même. Et bien qu'il n'apparaisse pas, tous les maîtres d'anneau savaient que Rakdos regardait ces jeux avec intérêt.

À cause de cela, Darux espérait trouver son anneau élevé après avoir fait ses preuves aux Jeux de massacre.

Il y a quelques semaines à peine, il avait recruté Vildika chez la Massacreuse. Elle marchait à côté de lui maintenant, la tête haute. Elle portait une robe moulante et basse avec des rangées de piercings sur ses traits délicats. Au cours des quelques semaines qui avaient suivi son arrivée, Vildika se révéla être une alliée et une confidente de confiance dans l'affaire de l'anneau et il se retrouva en train de craquer pour elle.





En tant que maître d'anneau, Darux avait choisi à contrecœur de ne pas participer au concours, permettant à Vildika de représenter son anneau dans les jeux. Il s'énervait en pensant qu'il serait spectateur cette année, mais il savait aussi que c'était pour le mieux. Il gagnait l'approbation de Rakdos grâce à son travail en dehors de l'arène.

À l'approche de l'énorme arche du festival, il regarda à travers sa haute arche et vit une cascade de sang apparente. Animaux, humains, centaures et peut-être même des ondins, tous les êtres entraînés dans les activités d'avant-match, étaient désormais utilisés pour accueillir les partisans de Rakdos aux Jeux de massacre. Darux saisit le marteau à pointes dans son poing massif et le souleva au-dessus de sa tête lorsque son anneau pénétra dans le parc, entouré de cris et de quolibets.

Bien que les jeux n'aient été que pour les plus fortes volontés, ils attiraient d'innombrables spectateurs. Ils se tenaient sur le bord du terrain, prêts à se retirer et à se disperser de peur de se retrouver tout à coup le dernier jouet dans les jeux. Ils étaient tous venus assister aux matchs horribles qui se déroulaient sans être déçus.





Darux conduisit son anneau dans la région qu'il avait choisie pour leur campement, en leur indiquant où installer leurs tentes et marteler les piquets. Une fois la procession terminée et tous les anneaux réglés, la nuit tomba sur Ravnica. De nombreux incendies éclairèrent les terrains de foire et la guilde, normalement bruyante et cacophonique, s'était un peu calmée alors qu'elle se préparait pour les jeux du lendemain.

Les autres membres du groupe étaient partis et il ne restait que Darux et Vildika assis ensemble à côté du feu. Darux aiguisa son marteau à pointe avant de le frapper violemment sur la carcasse restante de la bête qui avait été leur dîner, testant ainsi sa puissance. Vildika avait retiré ses bottes et était allongée à côté de lui, lui piquant distraitement les doigts alors qu'elle observait bien le sang.

« La Massacreuse te manque-t-elle ? » demanda Darux d'un air interrogateur entre les coups de la pierre à aiguiser. Il était honnêtement curieux. Elle l'avait rejoint volontiers mais il savait aussi qu'ils étaient proches depuis de nombreuses années. « Je veux dire elle et son anneau. »

Peu émue, Vildika répondit: « Rarement. » Et après un instant de pause, elle ajouta : « J'ai rejoint ton anneau car il était clair qu'elle ne me voyait plus que comme une combattante dans les jeux, un trophée. J'étais son trophée à défiler, pas un membre avec qui partager le carnaval. » L'émotion s'était glissée dans sa voix alors qu'elle parlait, la colère se mêlant à la tristesse.

Darux considéra sa réponse, ce n'était pas surprenant. Il était courant pour les meneurs de prendre leurs vainqueurs des Jeux de massacre et de les élever sur une estrade. Stroko lui avait fait la même chose pendant des années, mais à cette époque, il l'avait apprécié. Il était célébré, connu et il avait tout ce qu'il voulait – à l'exception de la proximité de tous, sauf de Stroko. Bien sûr, il avait des compagnons pour profiter des carnavals sanglants et du cirque, et il ne manquait jamais de rien, mais il avait eu amplement le temps de réfléchir à qui il était et de comparer avec qui il était maintenant.

« Es-tu prête à concourir demain ? » Darux ne pouvait toujours pas cacher le fait qu'il souhaitait être dans la compétition.

Le rire éclatant de Vildika résonna dans les tentes du ring. « As-tu vu les annonceurs des autres anneaux ? Ils sont pathétiques. Même Erzadalt, cette carcasse que Reneir soigne depuis des années. Il est à peine prêt et je le ferai tomber sans souci. Cela ne semble presque pas sportif cette fois-ci. » Elle piqua son index en trois mouvements rapides, observant bien le sang avant qu'il ne glisse le long de son doigt dans sa paume.





Darux hocha la tête, il ressentait la même chose depuis de nombreuses années, confiant dans sa victoire. Et même la dernière fois, il était confiant dans sa victoire, du moins jusqu'à ce que Vildika ait surpris tout le monde.

« Combien as-tu misé sur moi ? » La curiosité est claire dans sa voix. Les chefs de file misaient toujours les uns avec les autres sur les jeux, parfois pour de l'argent, parfois pour des personnes et parfois pour des promesses.

« Plus que moi sur quelqu'un d'autre. » Darux avait misé sur tous ses combattants et participants aux jeux, mais il avait parié la majorité du stock de son anneau sur Vildika. Un geste que ses gardiens d'argent ne rendaient pas trop heureux.

Vildika piqua son doigt une fois de plus et serra les doigts ensanglantés dans un poing. Elle s'autorisa à sourire. Demain, les jeux commenceraient enfin.

Edité 1 fois, dernière édition par Drark Onogard le 19/10/2019



Ajouter une louange


Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Contenus relatifs

Sondage

Qui aurait dû faire partie du casting des planeswalkers du Trône d'Eldraine ?

Résultats
(déjà 371 votes)