Tout le lore d'Eldraine - Magic the Gathering


Tout le lore d'Eldraine

Articles
par Drark Onogard, le , 1127 consultations , 7

  La storyline de Magic / Le trône d'Eldraine

Vous refusez d'acheter l'e-book The Wildered Quest, êtes anglophobes, ou voulez simplement connaître l'histoire et voir les références aux contes dans les cartes ? Cet article répondra à toutes vos interrogations qu'il ne créera pas !

     

Alala... Wizards... Vous nous sortez une édition à l'ambiance travaillée, originale et plaisante, et du même coup vous bannissez les histoires de votre site... Avoir un roman, c'est bien, c'est plus que bien, surtout quand son histoire est passionnante. Ce qui est mieux, c'est d'avoir un peu de contenu gratuitement...

Bref.

Ce n'est pas un pamphlet. Dans un premier temps, je m'en vais vous présenter très brièvement le monde d'Eldraine avant de vous résumer l'histoire du livre ; ensuite, je décèlerai des petites perles de flavor. Ça vous va ? Quoiqu'il en soit, allons-y !

Le monde d'Eldraine



Ce pittoresque plan inspiré des légendes arthuriennes et des contes des frères Grimm est divisé en deux parties irréconciliables : le Royaume, où vivent les humains, et les Friches, où vivent les autres.

Le Royaume, fortement hiérarchisé, est divisé en cinq fiefs :
- Le Château Ardenval, où règnent Kenrith, le roi réapparu et Linden, reine implacable, et qui incarne la loyauté, puisqu'il s'y situe le Cercle de Loyauté que chaque chevalier doit traverser, se trouvant calciné s'il n'est pas réellement loyal.
- Le Château Vantress, où règne Gadwick, le brisquard et où se situe le Miroir magique. Ce fief incarne la sagesse, et son château se trouve au milieu d'un loch.
- Le Château Lochtwain, où règne Ayara, Première de Lochtwain et incarne la ténacité, ténacité qu'ils usent à retrouver le Chaudron d'Eternité.
- Le Château Braisereth, où règne un conseil de chevaliers dont Torbran, thane de Mont Rouge, où se trouve Taillebraise et qui incarne le courage. Il s'y déroule par ailleurs un tournoi entre les chevaliers.
- Le Château Garenbrig, où règne Yorvo, seigneur de Garenbrig et incarne la force. Il s'y trouve le Grand Cromlech, qui permet de se téléporter à divers endroits sur le plan.

Les Friches, elles, sont plus disparates et ne constituent pas un ensemble réellement observable ; ce sont des terres où le temps, la distance, les saisons semblent distordus et où vivent les monstres, mais aussi les elfes constituant un Conseil des Druides qui désirent retourner à un âge de domination elfique.

The Wildered Quest



I – Le roman s'ouvre sur la rencontre d'Oko, voleur de couronnes et un chasseur avec un hédron dans le crâne qui tente de le tuer. Le monstre entouré par les vignes du planeswalker semblait se régénérer à grande vitesse et n'avoir qu'un seul but : exterminer les planeswalkers. Les vignes pourrissaient autour de lui : la malédiction qui tenait l'homme était grande.





Oko s'introduisit alors dans l'esprit du chasseur et, au fond, vit de la loyauté, un père perdu, et surtout une proie : Liliana Vess, qui lui avait infligé cette malédiction. Le planeswalker manipula son esprit afin de le débarrasser de son passé et lui donna un nouveau nom : Chien. Il serait son garde du corps.

II – Rowan scrutait le Château Ardenval pour trouver Will. Kenrith, le haut roi, devait rejoindre la procession qui allait traverser les cinq cours du Royaume pour les premières récoltes. Palefreniers, chevaliers, nobles, mages, étaient prêts à partir pour la grande procession.





Cerise, la meilleure amie de Rowan et guérisseuse de talent, avait eu dix-huit ans il y a peu : elle était donc apte à participer à cette procession. C'est sa toute première quête, et elle est impatiente de partir ; elle s'étonne toutefois de l'absence de Will. Quant à Rowan, elle aura dix-huit ans dans quatre mois, elle ne peut donc pas entrer dans les rangs malgré toute son envie.

Titus quant à lui avait également dix-huit ans, et était une grande lame en devenir. Rowan se précipita vers la tour des archers, afin de mieux voir les villages d'Ardenval au-delà desquels elle n'avait jamais pu aller, et Cerise se dirigea vers sa licorne. Là, les cors retentissent, annonçant l'arrivée de Kenrith et sa femme Linden, reine implacable, et des deux derniers enfants.

Rowan repère alors la tête de Will, qui se trouvait dans un des jardins. Elle descend donc de la tour afin d'aller voir son frère, qu'elle trouve penché sur l'eau, glacée. Lui aussi, il est glacé. Alors, la surface, semblable à un miroir, ondula et un crâne de dragon, puis une multitude de chevaliers apparurent.

Rowan retira le bras de Will de la surface : le roi allait bientôt partir, et avec lui la procession, qu'ils ne devaient pas rater. Ils se précipitèrent, en vain : le cortège avait déjà démarré. Rowan s'effondra alors, presque en larmes, reprochant à Will de lui avoir fait manquer le départ.

Linden arriva derrière les jumeaux et leur ordonna de ne pas se chamailler, car cela donnait une mauvaise image de la famille royale. Rentrée avec eux dans leurs appartements, elle fut informée des rapports les plus importants ; les attaques de bonnets-rouges se multipliaient contre les paysans.





Rowan lança un regard au loin, vers les bannières du cortège, et enjoint sa mère à accepter de la laisser partir avec. Linden la réprimanda, lui rappelant que les règles étaient les mêmes, qu'elle soit de sang royal ou non.

Il y a fort longtemps, les elfes régnaient sur le Royaume et laissaient des magies obscures s'épanouir ; rien à voir avec la droiture et la main de fer de la reine, qui avait failli atteindre le Haut Trône. Une affaire les interrompit : un village avait été attaqué par des bêtes sauvages. Linden se précipita donc afin de retirer ses vêtements de cérémonie et d'enfiler son armure, pour partir protéger ce village.

III – Profitant de l'absence de sa mère, Rowan entreprit de quitter le château et de prendre un raccourci afin de rattraper le cortège. Une idée dangereuse, que Will tenta en vain de lui retirer de l'esprit. Il partit donc avec elle, car le danger serait moindre à deux. Une heure de marche les séparait du campement du cortège, mais le raccourci n'était pas un chemin sûr.

Pour le rejoindre, ils devaient passer par la forêt de Chocking Drums, un irréductible résidu des Friches. Will ne cessait de regarder en arrière, pensant à son rêve de devenir chevalier, percer des secrets, explorer ; au fond, cette aventure n'était peut-être pas une mauvaise chose. A l'orée de la forêt, un bruit retentit, et un escalier de mousse se déroula.

Une silhouette à cheval comme composée de brouillard s'avança alors vers eux, dont la capuche pâle dissimulait ses traits. Will dégaina son épée ; mais l'archonte se dissolut, et l'escalier demeura. Ils devraient craindre ces marches, qui pouvaient être un leurre voire un piège, mais Rowan se mit à les monter.





Will trébucha alors que les marches s'aplatissaient pour laisser place à des vignes semblables à des serpents, et qu'un rire moqueur retentit. Un bonnet-rouge fit irruption, les dents blanches dans l'obscurité, et sauta sur Will. Rowan le transperça, mais quatre autres arrivèrent et assaillirent Rowan. Will les gela, et sa sœur en profita pour leur lancer un sort de foudre, qui les tua.

IV – Les vignes semblèrent avaler les cadavres, et d'autres rires leur parvinrent aux oreilles, ainsi qu'un son d'une créature plus massive : ils s'enfuirent en courant à travers la forêt, jusqu'à en sortir et se trouver face à deux menhirs, l'un écrasé sur l'autre. Mais ils étaient au bord d'une falaise, la chute signant leur arrêt de mort.

Les bonnets-rouges sortirent alors de la forêt, et ils durent lutter. Une haute silhouette, ni humaine, ni de géant, émergea des arbres, une énorme hache dans le dos. Le chasseur se mit à balayer les bonnets-rouges de sa main, si bien que Rowan et Will se demandaient qui des bonnets-rouges ou du géant allait les tuer.





Déconcentrée par ses réflexions, Rowan fut blessée au bras. Un éclat de voix retentit, ordonnant à son chien de sauver les deux jeunes. Le chasseur chargea alors, et les bonnets-rouges qui survécurent à son assaut s'enfuirent ou tombèrent de la falaise. Oko se présenta à eux. Il avait du sang elfe, pour sûr.

Après de brèves présentations, il leur demanda s'ils cherchaient le Chaudron d'Éternité, mais Rowan répliqua qu'ils comptaient atteindre la grande procession. Oko leur demanda s'ils acceptaient que lui et son chien les suivent, ce qu'ils ne purent refuser malgré la méfiance de Will.

Sur le chemin, Rowan demanda à Oko de lui parler de Locthwain, puisqu'elle n'avait vue qu'un elfe, Ayara. La moue d'Oko ne plaisait pas à Will ; il tenta de briser le silence du chasseur en se présentant, mais il se tut, avant d'affirmer simplement qu'il s'appelait Chien.





Arrivés au campement, Oko les quitta après avoir reconnu que le Royaume était bien plus calme depuis que leur père était devenu Haut Roi, et que ces ogres, sorcières et dragons avaient été chassés. Will, intrigué, lui demanda s'il connaissait l'existence de cette chasse d'hiver se concluant sur un sacrifice de sang, une vieille tradition elfique d'après ce qu'on lui avait dit.

Oko rétorqua qu'il n'avait jamais entendu parler de telle chasse, et les remercia des informations qu'ils avaient donné pour sa quête personnelle sans en parler plus avant.

V – Ils se quittèrent alors, et les jumeaux se mêlèrent à la foule, regardant la fumée marquant l'arrivée de Kenrith et son escorte. Les habitants des Friches le détestaient, lui et son désir d'étendre la paix ordonnée du Royaume. Vite, Rowan remarqua Titus et Cerise, et ils se fondirent dans la masse d'écuyers.

La nuit tombée, ils s'assirent avec leurs amis. Cerise sentit l'odeur de la plaie de Rowan, qu'elle soigna car elle contenait du poison distillé par les bonnets-rouges. Pendant ce temps, elle raconta tout leur périple, mais Titus se sentit obligé de révéler à ses supérieurs la présence de bonnets-rouges, quitte à perdre la confiance de Rowan.

Le Haut Roi, accompagné de Cado, vit la blessure de Rowan, mais Cerise affirma qu'elle s'était juste blessée accidentellement, et il repartit sans y songer plus que cela, tandis que Cado leur faisait un clin d'œil complice. Ce dernier revint en courant, paniquant, leur demandant s'ils n'avaient pas vu le Haut Roi, ce qu'ils prirent pour une boutade.





Comprenant le sérieux de la situation, Rowan rappela à Cado le clin d'œil qu'il leur avait fait, mais il affirma ne pas les avoir vus de la journée. Comment ça, Oko, changeforme ?

VI – Trois mois plus tard, Will se trouve dans le Château Ardenval, toujours empli lors de l'hiver, mais plus encombré encore que d'accoutumée. La reine occupait une chaise en bois à côté du Haut Trône vacant. L'épée, dont on disait qu'elle avait été ensorcelée, se tenait sur le mur, rappelant qu'un homme juste avait pu accéder au Haut Trône.

Mais une deuxième épée bénie existait ; quant à savoir si quelqu'un l'avait déjà récupérée, personne n'avait de certitude. Le Haut Roi avait disparu lors de la procession de Beckborough, et l'intendant qui avait marché avec lui avait été retrouvé mort dans les bois. Hazel, petite sœur de Will, lui fit signe de venir silencieusement.

Une fois qu'il l'eût suivie, elle lança des pierres, dont une se cogna contre un objet avant le mur. Ils se précipitèrent vers le corps d'une fée, dont le corps se dissolut lentement. Comment avait-elle pu entrer dans le Château ? Depuis peu, les bêtes des Friches semblaient se faire de plus en plus nombreuses.





Après cette inquiétante découverte, Will regagna le grand hall, où il écouta deux soldats discuter. L'un pensait que Linden avait tué le Haut Roi afin d'accéder au trône ; l'autre ne pouvait qu'acquiescer. Will se retint d'étrangler l'un des deux soldats manquant de respect à Linden.

Le soldat continua : un jour, Kenrith était revenu d'une quête avec deux jumeaux qui n'étaient pas de Linden, et sa disparition fait d'elle la prétendante au Trône. Will sentait la glace glisser le long de ses doigts ; mais la règle était formelle : pas de magie en le Royaume. Il quitta donc l'endroit en contournant les deux hommes.

Il le savait, Rowan et lui avaient une mère différente, qui avait été tuée par les sauvages, mais pour lui, Linden était leur mère. Elle avait renoncé au cinquième titre de chevalier qui aurait pu lui donner le titre de Haute Reine et faire d'elle l'égal de son époux, préférant se consacrer à l'éducation de ses enfants.

Il retrouva Rowan, Cerise et Titus, et les informa quant à la fée. Avec la disparition du Haut Roi, les tribunaux étaient désorganisés et les incursions se multipliaient. C'était les dix-huit ans de Rowan et Will, l'âge légal pour participer à une quête – et Rowan se jura de retrouver leur père. Ses amis préparèrent donc leurs affaires, afin d'aller à Vantress pour que Le Miroir magique leur révèle l'avenir.





VII – Ils s'éloignèrent donc du Château Ardenval, Cado sur son griffon. Ils s'arrêtaient dans les villages, où Cerise soignait les personnes ayant besoin d'elle. Ils apprirent que les fées farceuses encombraient les poulaillers, et que les bonnets-rouges attaquaient plus fréquemment. Arrivés près de Vantress, des villageois se précipitèrent vers eux.

Un ogre semait la terreur et faisait des ravages ; les flèches de Cerise sont impuissantes. Pendant ce temps, un homme au loin escaladait une tour en s'accrochant à la chevelure d'une femme. Rowan et Will lancent un sort sur la lance de Titus : tout coup serait mortel, mais la peau de l'ogre est décidément trop épaisse. C'est la charge de la licorne de Cerise qui fit choir l'ogre.

Alors, une mage du nom d'Elowen se présenta à eux, femme que Cado semblait connaître. Elle faillit lui parler, avant de sentir un sortilège dans les jumeaux. Un sortilège très ancien, qui les liait puissamment. Ils lui apprirent ensuite qu'ils se dirigeaient vers le Château Vantress, où elle les escorta.

Elowen savait qu'ils étaient enfants du roi, mais elle semblait cacher quelque chose. Rowan apprit de sa bouche que la reine Ayara avait envoyé un messager à sa place au Conseil des Druides, car quoique elfe, elle avait préféré l'ordre du Royaume et tourner le dos à sa famille. Malgré cela, elle disparaissait toujours quelque temps au solstice d'hiver.

Rowan tenta ensuite de soutirer des informations quant à sa famille, mais Elowen se tut. Elle enrageait de ce secret que ses parents gardaient alors qu'ils étaient en âge de comprendre. Lorsqu'ils arrivèrent à Vantress, quatre silhouettes émergèrent des eaux. Comme Elowen connaissait les ondins, ils les aidèrent à traverser.

Sur l'autre rive les attendait le Miroir, gardé par le taciturne Indrelon. Sans son aide, ils pourraient errer des années sans trouver trace de leur père. Arrivés au bassin, Will murmura à l'eau qu'il avait un grand secret. Le niveau de l'eau descendit, leur révélant la suite des escaliers. Indrelon les accueille alors en leur disant qu'ils sont nés d'une sorcière et d'un amour sanglant, avant de leur demander quel secret ils lui portaient.

Will toucha l'eau et en fit de la glace afin de montrer son secret, et il voit dans le Miroir un cerf, dans les Friches. « Trouve le cerf et tu trouveras ton père. »* L'eau monta à nouveau, et les jumeaux remontèrent pour expliquer à leurs amis ce qu'ils avaient vu.





VIII – Plus tard, trois silhouettes les accostèrent, mais lorsqu'ils connurent leur quête, les hommes les menèrent jusque Yorvo, seigneur de Garenbrig.

Les cavaliers expliquèrent en chemin haïr Locthwain et sa reine, qui cherchait avidement le Chaudron d'Éternité, et avait par le passé tenté de séduire Kenrith, qui n'avait pas cédé à ses avances. Ils la croyaient responsable de sa disparition, puisqu'elle ne supportait pas qu'on lui refuse un désir.

IX – Yorvo les accueillit avec chaleur, et les jumeaux lui expliquèrent qu'ils requéraient son aide afin de déplacer les obélisques pour les mettre dans la même position que celle de leur vision. Ce rituel permettra d'ouvrir un portail vers les Friches. Seul le danger que représentait pour eux le voyage, surtout s'ils rataient la seconde et unique ouverture du portail, gênait Yorvo.

Il finit cependant par accepter de déplacer le Grand Cromlech selon leur demande, mais avant cela leur propose de participer à un banquet tenu en compagnie de la reine Ayara. Au crépuscule, ils se tenaient devant le Grand Cromlech afin de se téléporter dans les Friches. Yorvo déplaça comme prévu les pierres, et ils entrèrent dans la clairière, où ils entreprirent d'attendre le cerf.





X – C'est là qu'un chevalier-liche se jeta sur Titus. Malgré la foudre de Rowan et la glace de Kenrith, le chevalier resta de marbre : ils devaient fuir sur le pont de jade, que les liches ne peuvent pas traverser. Un spectre se manifesta alors au-dessus de Titus, l'empêchant de traverser le pont. La magie du chevalier-liche faillit tuer Will, qui fut sauvé par un majestueux cerf.

Mais Titus était mort, et il fallait le brûler afin qu'il ne revienne pas en liche. Un sifflement se fit entendre, et le cerf traversa le pont d'obsidienne, qu'ils furent contraints de passer malgré le fait que ces ponts aient toujours un dangereux gardien. Le cerf reprit sa course, et ils le suivirent. Ils virent un crâne de dragon, ainsi qu'une lumière dans cette dense forêt.

XI – Ils se trouvent en effet dans les ruines enchantées d'une cité elfique ; Rowan et Will avaient perdu trace des autres membres de leur compagnie. Dans le crâne, huit elfes autour d'un feu, dont Ayara, débattait quant à l'attaque du Royaume. La reine de Locthwain cherchait à établir un traité de paix entre les Friches et Ardenval. Les plus belliqueux suivent le conseil d'un étrange inconnu...





Rowan expliqua cela au reste de la troupe, puis ils continuèrent, trouvant Oko sur un trône, qui les reconnut sans peine. Il leur demanda s'ils cherchaient le Haut Roi, mais la méfiance grandissante de Will lui fit écourter la conversation. Oko leur proposa son aide, qu'ils refusèrent. Puis il exposa enfin ses objectifs, à savoir débarrasser Eldraine du joug du Royaume et laisser les habitants des Friches jouir de leur liberté.

Avant qu'un combat ne s'engage, Oko transforme Elowen en aigle, et elle s'enfuit à tire d'ailes. Le chasseur arriva alors, toujours asservi, s'empara de Cerise et du cerf. Oko lui ordonna de ne pas les laisser sortir de la clairière, puis partit avec le cerf, refermant le passage derrière lui avec ses vignes que les héros ne parvenaient pas à couper.

C'est alors que Will et Rowan réalisèrent que le cerf était leur père, et qu'Oko allait l'emmener à la chasse d'hiver afin qu'il soit tué, déclenchant une guerre entre le Royaume et les Friches.





XII – Will se précipita vers Cerise, mais resta à distance raisonnable du chasseur pour lui demander s'il se souvenait d'eux, ce à quoi il répondit que non. Étonnamment, leurs montures semblaient apaisées par la présence du chasseur, lequel autorisa à Will de détacher Cerise. Will se rapprocha du chasseur hébété, pour lui demander s'il savait quelque chose à son sujet ; « Avant d'être un cerf, c'était un homme. ».

Will toucha profondément sans le savoir le chasseur en parlant de leur père.Will lui proposa alors d'extraire la pierre de son dos ; tout ce qu'il voulait en échange, c'est se venger d'Oko. Ils pensaient en effet que la pierre était la cause de sa malédiction. Il convainquit Cerise de s'en charger ; elle fit la chirurgie nécessaire, et le chasseur hurla.

Il s'avança, menaçant, vers Cerise, que sa licorne protégea ; de même le griffon tenta de lutter, mais le chasseur était tout aussi rapide et il le saisit. Des veines de corruption gagnèrent la bête, et le chasseur, horrifié, la lâcha. Mais le griffon, déjà rendu fou, se mit à attaquer, puis dévorer le cheval : le chasseur lui brisa la nuque.

Cerise, qui avait été projetée par le chasseur, avait une jambe brisée ; Cado était fou de douleur à la mort de son griffon. Rattrapé par ses démons, le chasseur hurla « Garruk ! », son passé revenant à sa mémoire. Il put alors leur dire qu'il ne leur ferait pas de mal, et qu'il ne voulait que retrouver le planeswalker s'étant joué de lui.

XIII – Garruk, dans un accès de rage, déchira les ronces qui les entouraient complètement, et il fut décidé que Cerise et Cado rentreraient, cette première étant trop gravement blessée. Les jumeaux suivirent Garruk jusque le crâne du dragon. Ils entendirent un animal en fuite, et se cachèrent dans un buisson.

Le cerf passa en courant, puis le crâne du dragon s'ouvrit à nouveau, libérant les participants de la chasse sauvage, chevauchant renards, cerfs, étalons et béliers. Oko sortit aussi, et rit en voyant Will et Rowan, puis poursuivit le cerf lui aussi. Il n'avait qu'à trouver Garruk pour l'aider à chasser le cerf.

XIV – Garruk luttait contre sa malédiction, et il s'effondra dans la rivière. Des ondins l'assaillaient, mais la corruption les tuait. Il chargea une bête ignoble, tentaculaire ayant tenté d'attaquer les jumeaux, puis s'effondra dans la rivière, où les ondins entreprirent de le noyer. Will se précipita dans l'eau pour le sauver, découpant les ondins.

Il peinait à le faire remonter à la surface, mais sa magie de glace lui permit de le rendre plus léger. L'acte de persévérance de Will fit apparaître le Chaudron d'Éternité, où ils mirent Garruk : la malédiction se dissipait, les veines noires disparaissaient. Garruk était libre. Libre, mais mort.

Puis, une lumière aveuglante sortit du chaudron, et il disparut, laissant un Garruk bien vivant et reconnaissant. Mais pas le temps pour des remerciements. Ils avaient un roi à sauver.





XV – Garruk et les jumeaux trouvèrent le cerf près d'un puits de sorcière, la chasse sauvage l'entourant. Le seau remonta lentement, révélant non de l'eau mais un crâne perforé par une épée semblable à celle se situant derrière le Haut Trône à Ardenval, excepté que son enchantement devait toujours être actif.





Will et Rowan accoururent entre le cerf et la chasse, car tuer le cerf serait déclarer une guerre... Que certains elfes désiraient. Une formation de griffons d'Ardenval apparut dans les cieux dirigée par Linden, ainsi qu'un griffon-hibou de Vantress, monté par Elowen. Linden prévint Ayara que le cerf était le roi, mais elle n'y prêta pas attention.





Elowen, en aigle, avait pu prévenir la reine à Ardenval. Linden poursuivit : elle respectait les traditions des Friches, mais il s'agissait du Haut Roi... Ayara tira une flèche, qui tua le cerf. Elle les avait trahis.

XVI – Garruk chargea, et donna un coup de sa massive hache dans le dos d'Ayara... Qui avait disparue, laissant place à un corbeau. Mais le corbeau faillit être saisi par un griffon, et se transforma alors en nuage d'encre, puis en drakôn, laissant le temps à Garruk pour lui perforer le ventre et convoquer des corbeaux.

Rowan empêcha Garruk de tuer Oko, qui devait selon elle être jugé, mais Will le glaça. Les chevaliers d'Ardenval tentèrent de l'immobiliser ; il redevint alors un elfe. Garruk faillit alors le fendre en deux, mais Rowan se tient entre lui et le planeswalker, qui la remercia avant de transplaner.

Linden et ses enfants se précipitèrent alors vers le cerf, puis la véritable Ayara apparut. Le cerf était mortellement blessé. Les elfes, toujours perplexes quant à l'identité du cerf, proposèrent à Linden de ne prendre qu'un peu de sang, sans pour autant le manger. Elle ne put qu'accepter ; mais Linden avait un plan.

Après avoir bu, les coureurs de la chasse s'enfuirent dans la forêt. Enfin, l'illusion se dissipa alors qu'il mourait, et Algenus Kenrith réapparaissait. Il expliqua à ses jumeaux avoir été il y a longtemps sous l'emprise d'un philtre d'amour d'une sorcière, qui lui avait volé son cœur et son esprit. Les jumeaux étaient le fruit de cette union.

Quand Linden retrouva son époux un an plus tard, la sorcière avait sacrifié les enfants pour avoir une vie plus longue. Elle put, par un baiser, briser le charme qui asservissait son mari et rendit la vie aux jumeaux grâce à l'enchantement de son épée, faisant qu'ils partageraient désormais une seule et même vie.

Algenus tua ensuite la sorcière dans un accès de folie, et, de honte, jeta son crâne ainsi que son épée dans le puits. Linden lui céda sa propre épée, et décida de prendre soin des enfants, abandonnant sa propre quête pour les élever. C'était pour cela que l'épée au-dessus du Haut Trône n'avait plus de sortilège.

Ainsi, de l'ancienne épée d'Algenus, Linden put lui rendre la vie. Mais Rowan subit un véritable choc en apprenant cette histoire, se sentant trahie de l'avoir apprise dans de telles circonstances, presque aux dépens de ses parents. Son Étincelle ne put que s'embraser.





XVII – Lorsqu'Algenus se rendit compte que ses enfants étaient partis, Garruk lui fit la promesse de toujours veiller sur eux comme ils avaient veillé sur lui, et transplana à son tour.

* Oui, c'est sûrement bien une référence à Harry Potter que vous voyez là, puisque le patronus de son père était un cerf.

Ch'tites pépites



Commençons par les différents éléments de contes bien connus... Et que l'on peut réunir pour reconstituer les histoires. Tout d'abord, commençons par ces contes retranscris en plusieurs cartes.

Hansel et Gretel – Une paire de curieux suit une piste de miettes jusqu'à une cabane en pain d'épices. Une Envoûteuse tentatrice les attire à l'intérieur afin d'en faire cuire une tourte dans son four de l'envoûteuse. Ici, ils semblent être sauvés par un Ranger de Gitechêne.





Cendrillon – Une pauvre jeune fille est maltraitée par une méchante marâtre. Une Mère-guide færie prend pitié d'elle, et lui crée un carrosse enchanté, mais elle devra être de retour lorsque l'horloge de minuit sonnera ou les effets enchantés subiront une transformation en citrouille ou un regain de la nature. Elle porte une pantoufle de cristal (enfin deux, mais c'est pour que le lien fonctionne) et est poursuivie non par un prince charmant, mais un traqueur de bois sauvage.

Blanche Neige – Une reine, qui est jalouse de la beauté de Blanche Neige que lui a révélée le Miroir magique en avouant qu'elle n'était plus la plus belle, se transforme en envoûteuse tentatrice pour lui donner un avant-goût de la mort, à plusieurs reprises. Elle est recueillie par les sept nains, et lorsqu'elle « meurt », ils lui préparent un cercueil de verre. La suite est dans le conte...

Jack et le haricot magique – Le jeune Jack échange sa vache prisée contre une opportunité de taille qui lui permet d'entrer chez le géant de tige de haricot où il vole des trésors, comme une oie d'or pondant de temps à autre un œuf d'or. L'enfant devient un tueur de géant lorsqu'il coupe la tige du haricot. Ou bien... Il mange les haricots, et devient grand comme une tige de haricot.





La Belle au bois dormant – Alela, provocatrice astucieuse y tient le rôle de la méchante, puisqu'elle fait tomber la princesse dans un sommeil enchanté dont elle sortira grâce à un rouet ou un baiser du grand amour. La droiture du prince charmant fait référence à son combat contre l'antagoniste sous sa forme draconique, dans la version Disney.

La Belle et la Bête – Une bête frappée d'amour pose son regard sur une belle noiseuse, avec qui il se mariera dans son magnifique foyer où la danse du manoir est fréquente...





Pinnochio – Une Færie animatrice donne vie à une marionnette curieuse qui ne veut qu'être un garçon normal.





Le Petit Chaperon rouge – Rowan, étincemage intrépide peut faire office de chaperon, et Garruk, chasseur maudit de... chasseur. Non ?

La Barbe bleue – Barbe bleue est un noble maléfique qui tue ses femmes. Bon, ici, ce sont des sorcières, donc il a le droit.

Boucles d'or et les trois ours – Une intruse aux boucles d'or s'introduit dans la maison de trois ours, où elle soupe, puis dort. Normalement, les ours arrivent et la tuent, ou l'effraient. Ici, ils m'ont l'air d'être de beaux ornements muraux.





Les trois petits cochons – Un grand méchant loup cherche à souffler ta maison lorsque c'est celle d'une proie du loup, qui sont ici des petits sangliers.

Nain Tracassin – Un paysan affirme que sa fille sait filer la paille pour en faire de l'or, et le roi décide donc de l'enfermer dans une pièce avec de la paille et un rouetet de la tuer si elle ne le fait pas. Turlupin, maître farceur apparaît alors et lui propose de filer la paille en or ; il le fait plusieurs fois, mais exige un droit au premier né en échange. La fille devenue reine oublie sa promesse, et lorsque le nain revient, elle refuse de tenir parole : il lui propose que, si dans trois jours elle n'avait pas trouvé son nom, il prendrait l'enfant, ce qu'elle accepte. Un serviteur l'informe durant le délai du nom de l'être, qui l'entonnait dans une chanson. Le soir du troisième jour, elle propose une série de noms, avant de donner le vrai. Le nain tape si fort des pieds que le plancher se fend et qu'il disparaît pour toujours.

La petite sirène – Dans la version originale du conte, cette ondine désireuse sauve de la noyade un prince, dont elle tombe éperdument amoureuse. Ramené sur le rivage, une jeune femme arrive et la sirène s'enfuit. Elle sacrifie sa langue pour obtenir un philtre qui transformerait sa queue en jambes, et le prince qui la trouve évanouie s'attache à elle, sans pouvoir oublier la femme qui, il le croit, l'avait sauvé. Il doit être marié à une princesse, mais préférerait épouser la sirène, jusqu'à ce qu'il apprenne que cette princesse est celle qu'il croit être sa sauveuse. Dans le conte, le cœur de la petite sirène se brise et elle devient écume, car elle ne peut se résoudre à tuer le prince, même si ce serait la solution pour la sauver. Dans Magic, elle semble avoir reconsidéré cette proposition...

Raiponce – Ce qui est important ici, car vous connaissez sans doute l'histoire, c'est que la princesse aux longs cheveux est prisonnière de la tour.

Reine des glaces – Libérééééééée. Délivréééééee !

Le Roi Grenouille ou Henri de Fer – Grenouillifier est une référence à ce conte, où une grenouille se transforme en prince et non l'inverse, qui selon les versions se transforme à nouveau en bel homme par un baiser du grand amour, ou la princesse qui le lance contre le mur, de dégoût.

L'Apprenti sorcier (poème de Goethe) – Les adaptations de cette histoire, comme Fantasia, furent nombreuses ; c'est l'histoire d'une apprentie dépassée qui, pour se débarrasser de ses corvées, anime un balai de sorcier... Qui finit par vivre sa vie. Il va sans dire que, quand le maître arrivera, il sera relativement peu jovial...

Les Trois boucs bourrus – Une famille de trois chèvres veut passer un pont, mais le troll du ponceau veut les manger. La première convainc le troll de la laisser passer, la prochaine étant plus grasse, la seconde fait de même ; quant à la troisième, elle est si grosse qu'elle se débarrasse aisément du monstre.





Le Conte du genévrier – Le cannibalisme est un thème récurrent dans les contes, mais il semblerait que la carte Faire cuire une tourte fasse écho au conte mentionné ici, où un jeune garçon est tué par sa belle-mère, puis cuisiné afin d'en faire un ragoût qu'elle donne à manger à son mari. Lisez le conte, il est terrible(ment sordide).

Le Joueur de flûte de Hamelin – Légende allemande d'un flûteur de rats, qui a le pouvoir donc sur les rats, voire les enfants, qu'il kidnappe...

Le conte du prince lindworm - Korvold, Fae-Cursed King, en tant que noble maudit pour devenir un dragon, illustre une histoire fréquente du folklore européen. Sans qu'il y ait de référence particulière, je tenais à le rattacher à un conte de mon enfance, le conte du prince lindworm. Une reine qui désespérait de n'avoir pas d'enfants rencontra un jour une vieille femme, qui lui conseilla de manger deux oignons. Elle en avala un, mais, le dégoût étant trop grand, décida de peler le deuxième. Neuf mois plus tard elle mit au monde un prince et un lindworm, un dragon. Le fils parfait en âge de se marier désira le faire, mais son frère insista pour se lier en premier. Il dévora chacune des filles qui se présentèrent à lui, sauf une fille de berger. Elle avait en effet parlé à la vieille femme, et était venue parée de nombreuses robes. Le dragon lui ordonna de retirer ses vêtements, et elle accepta tant qu'il retirerait en même temps ses peaux. Lorsque sa dernière robe tomba, elle était face à un magnifique prince. Plus tard, la vieille femme faillit s'étouffer à demi en apprenant que la reine n'avait pas songé à peler le premier oignon.

Le reste sont plus des références carte par carte, de contes comme de légendes arthuriennes, que je vais tout de même vous présenter.

Le Cercle de Loyauté : La Table Ronde, ce qui se voit encore plus sur le Rituel de la Flamme d'argent.
Le Chaudron d'Eternité : Le Saint Graal, son don du chaudron étant la jeunesse éternelle.
Taillebraise : Excalibur, bien entendu.
Le Grand Cromlech : Stonehenge, qui selon certaines légendes a été construit par Merlin en mémoire d'Ambrosius, frère d'Uther Pendragon.
Kenrith, le roi réapparu : C'est notre roi Arthur, cela va de soi.
Linden, reine implacable : C'est donc Guenièvre, en plus guerrière, et plus fidèle, aussi.
Les Scions royaux : Ils sont une jolie variante de Mordred, fils incestueux d'Arthur et Morgane/Morgause, selon les versions. Cette fois-ci, ils ne sont pas un danger pour leur père, qui ne cherche nullement à se débarrasser d'eux.
Gadwick, le brisquard : Nous avons ici notre Merlin, son nom anglais "Wizened", fait à la fois écho à son âge, sa sagesse, et sa qualité de sorcier, ce qui ne nous est pas parvenu en français.
Emry, guetteuse du loch : C'est notre Dame du Lac/fée Viviane ayant donné Excalibur au Roi Arthur, entre autres choses.
Bête de Quête : Son nom est assez explicite, puisqu'elle est le sujet d'un certain nombre de quêtes des légendes arthuriennes.
Grand serpent de Lochmere : Si je vous dis Nessie, ou monstre du Loch Ness ?
Voleur de riches : Ce bien connu Robin des Bois, qui vole aux riches pour donner aux pauvres...
Noyade dans le loch : Qu'elle soit perpétrée par un tac ou une kelpie (ce qui est sans doute la référence), la noyade suite à un excès de confiance est un leitmotiv du folklore européen.
Il était une fois... : Ou comment toutes les grandes histoires commencent... En début de partie, donc.
Ils vécurent heureux : Ou comment les belles histoires finissent... En fin de partie, donc.

Voilà, c'est tout pour cet article. Mais vous, avez-vous remarqué des références que j'aurais ratées ? N'hésitez pas à les donner en commentaire, je serai ravi de les ajouter à la liste !



Quoi ?




Comment ça, pas fini ?




Encore une autre référence ?





Mais...




Oui, certes, mais vous êtes sûrs que...?




Bon, très bien, le meilleur pour la fin. Une référence glorieuse au film Monty Python and the Holy Grail en la personne du chevalier assermenté. Vous ne connaissez pas ? Allez voir le film. Vous n'avez pas le temps ? Allez voir cette scène. Vous n'aimez pas l'anglais ? Allez voir la version sous-titrée. C'est cadeau.

Edité 6 fois, dernière édition par Drark Onogard le 19/10/2019



Ajouter une louange


Vous devez vous identifier pour participer.

7 Louanges



Weirdo
Le 21/10/2019

Le livre sera disponible autrement qu'en format Kindle?? Parce que je n'arrive pas du tout à lire sur ces machines horribles....

Mais merci pour ton travail!!

Note : 8/10



Drark Onogard
Le 21/10/2019

Malheureusement, il n'existera à ma connaissance qu'en format numérique, et jamais papier... Du coup, soit tu oublies la lecture, soit tu oublies tes mirettes !

Répondre

arlocken
Le 17/10/2019

Merci pour ton résumé de cette belle histoire sur cette belle extension !

Note : 10/10

Dirtheir
Le 15/10/2019

Merci pour la traduction Drark et pour le gros travail de référence, ça m'a permis de me rappeler un certains nombres de vieux contes

Evandar
Le 11/10/2019

Bon travail !
Par contre y'a une référence dans le lire qui t'a échappée : le père transformé en cerf... C'est du Harry Potter tout craché. Son père (James Potter) avait le pouvoir de se transformer en cerf et son patronus était un cerf.


Drark Onogard
Le 11/10/2019

Merci, c'est ajouté en note ! (Parce que je ne voulais pas couper l'histoire en deux)

Vous aussi, n'hésitez pas à me révéler ce que j'ai pu rater, afin que l'article soit étoffé !

Répondre

ylloh
Le 10/10/2019

Bravo pour cet article très fouillé. Bien vu pour toutes ces références, beaucoup m'avait échappé. Les contes étaient un sujet assez glissant vu qu'ils avaient déjà été mâchés et remâchés mais WotC les a parfaitement fondu dans son univers.

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Sondage

Qui aurait dû faire partie du casting des planeswalkers du Trône d'Eldraine ?

Résultats
(déjà 427 votes)