Expérience n°714... permanence atteinte - Magic the Gathering


Expérience n°714... permanence atteinte

Funcards
par Shagore, le , 211 consultations , 4

  Autre / Créature / Funcard Contest

Salut tout le monde. L'idée (enfin, une des idées) derrière cette carte me trottait en tête depuis longtemps, donc je peux enfin l'appliquer. Je n'ai aucune idée de si ça marcherait comme je ...

     

Cette carte fait partie du Funcards Contest : [FCC] La clé est dans le passé

Salut tout le monde.

L'idée (enfin, une des idées) derrière cette carte me trottait en tête depuis longtemps, donc je peux enfin l'appliquer. Je n'ai aucune idée de si ça marcherait comme je le pense en pratique, mais eh, on expérimente, hein.

Cette idée, c'est une carte de permanent avec le Flashback.

Je rappelle que lorsqu'on lance un sort pour son coût de Flashback depuis le cimetière, il est exilé quand il quitte la pile, donc quand il est contré, quand il se résout, ou éventuellement si autre chose de particulier lui arrive. Pour un éphémère ou un rituel, c'est simple, le sort fait effet en se résolvant, crée éventuellement des effets continus ou des capacités déclenchées retardées, mais tout cela dure rarement au delà du tour et la position de la carte après résolution importe peu, qu'elle aille normalement au cimetière ou soit exilée par le Flashback (ou autre chose)
Mais pour un permanent, c'est différent. Quand un sort de permanent se résout et quitte la pile, il va sur le champ de bataille et devient un permanent. Mais s'il a le Flashback, il doit alors être exilé. Il ne crée donc pas de permanent sur le champ de bataille. Quel serait alors l'intérêt.

Je me suis posé la question. Comment rendre le Flashback intéressant sur un sort de permanent ? Un effet d'EtB serait sans intérêt, tout comme un body avantageux. J'ai eu l'idée d'un trigger "Quand vous lancez ce sort". Et effectivement, ça aurait marché. Mais dans ce cas, ce sort serait sans intérêt en lui même et ce serait la capacité déclenchée qui importerait. J'ai donc décidé d'employer le trigger "Quand ce sort se résout". Ainsi, l'effet se produit à la résolution du sort (techniquement, il repasse par la pile, mais à la même "position" que le sort et généralement, il y a peu de chance pour que quelqu'un décide de ne pas répondre au sort mais de répondre à la capa (même si c'est possible)) et le devenir du sort lui même a un intérêt. On a à peu près la même chose qu'un EtB, en fait.


Donc voilà. Au début, quand j'ai vu le sujet, je me suis dit "voilà une occasion. Faisons l'idée, prenons la mécanique la plus simple, Destin, et utilisons là pour créer l'effet". Mais je me suis dit que c'était bête. En effet, dans ce cas, le centre de l'affaire ne serait pas le mot-clé du sujet mais mon histoire de Flashback. J'ai donc corsé la difficulté avec Gravestorm.

Gravestorm est un effet de copie, au même titre que le tristement célèbre Déluge dont il est une bizarre variante. Là encore, ce genre d'effet se comprend "facilement" sur une carte d'éphémère ou de rituel. La copie cesse d'exister en quittant la pile, mais cela n'importe pas pour l'effet du sort. Mais encore ici, pour un sort de permanent, que se passerait-il ? La copie deviendrait elle un jeton ? La copie serait elle exilée sans rien faire ? Pour régler la question, j'ai décidé de réemployer mon trigger et de se préoccuper de si le sort est une carte, puisqu'une copie n'en est pas une. Et c'est donc une capacité qui créera un jeton, sans poser de problème.


Maintenant, le flavor.

Pour les non-familiers avec les mondes de D&D, les Tyrannœils (en anglais Beholders) sont des aberrations de grande taille (quelques mètres de diamètre), à peu près sphériques, qui flottent dans les airs et ont un œil unique au milieu du corps, ainsi que beaucoup de petits yeux sur des pédoncules autour. Ces créatures peuvent produire divers effets avec leurs yeux, soit avec leurs "rayons oculaires" qui peuvent paralyser, charmer, endormir, déplacer des masses, désintégrer la matière ou corrompre la chair, soit avec le pouvoir étrange de leur œil central qui peut générer un champ antimagie. Mais leur capacité la plus intéressante est leur capacité à distordre la réalité. Quand un Tyrannœil dort, il rêve, et quand son rêve est assez réaliste, il peut avoir des conséquences sur le monde autour d'eux. Point intéressant, c'est ainsi que ces aberrations se reproduisent : quand elles rêvent de congénères. Néanmoins, le paranoïa, la xénophobie et l'orgueil de ces créatures les amènent à s'entretuer quand elles se croisent. Dans certains cas, ces rêves produisent des créatures inférieures (et là je vais switch les noms en anglais, j'ai pas les trads officielles). Parmi elles, on le Death Kiss, dont on se fout, mais aussi le Gazer, qui est un plus petit Beholder et que ces derniers tendent à considérer comme des animaux de compagnie. On a aussi les Hive Beholders, qui sont des répliques miniatures du Beholder qui sont des sortes d'extensions de sa volonté.

Représenter une telle créature en carte est bien sûr impossible si on souhaite être exhaustif. Je me suis concentré sur un de leurs rayons oculaires et sur leur capacité à se reproduire. Le Tyrannœil prodigue est donc prodigue en descendants Gazers, que j'ai nommés Spectateurs (faute que les puristes me pardonneront, puisque c'est le nom français du Spectator, cousin inférieur du Beholder invoqué par magie). L'illustration se prêtait bien selon moi à une carte orientée sur le cimetière, et le Tyrannœil étant une créature qui a sa propre relation à la mort (certains s'autosquelettisent en rêvant, devant des Tyramorts (Death Tyrants)), et la combinaison Flashback/Gravestorm n'étant que ça, ça me semblait adapté.


Pour résumer : On a donc une 4/4 vol pour 7 qui fait perdre 1 à l'adversaire en arrivant. Pour chaque carte mise dans un cimetière pendant le tour, et sans élévation de tarifs, on y ajoute une 1/1 vol qui fait également perdre 1 à l'adversaire en arrivant. On peut la Flashbacker pour 4 pour le même résultat, la 4/4 vol en moins. Le tout avec le flavor d'une créature iconique de D&D que la carte sert assez mal sans pour autant trahir le matériau de base à mon avis.


Sur ce, au revoir, et n'oubliez pas : "Beauty lies in the eye of the beholder", "La beauté réside dans l'œil du tyrannœil spectateur"

Edité 1 fois, dernière édition par Drark Onogard le 19/08/2019



Ajouter une louange


Vous devez vous identifier pour participer.

4 Louanges



Simm_T
Le 20/08/2019

Bon déjà, je tiens à préciser que j'aime beaucoup les beholders. Voilà. C'est peut-être parce que je joue à Dnd. C'est malin d'avoir nommé le jeton
Dans l'ensemble, j'aime beaucoup cette carte et de manière surprenante, je n'ai pas eu besoin de relecture pour la comprendre. Après tout, c'est un facteur important de design pour moi.
Si j'aime tant cette carte, c'est surtout pour son lore très bien exploité.
Bravo!

Originalité : 9/10 Qualité : 9/10 Fun : 9/10

Shagore
Le 19/08/2019

Drark Onogard a dit :
Mais en fait, je me demande... Comment les règles gèrent-elles les copies de sort de permanent ? Est-ce que, comme tu l'as pensé, elles disparaissent, ou bien un jeton est créé ?... Je ne pense pas que cela existe déjà...


Je ne sais pas du tout ^^

J'ai décidé de ne pas avoir à me poser la question en exilant les sorts qui ne sont pas des cartes, autrement dit les copies.

Drark Onogard
Le 19/08/2019

Avant tout, merci pour l'explication, n'étant pas connaisseur en D&D, rien ne me permettait d'établir de lien entre l'illustration, le nom, et les capacités. Et ce n'est pas un détail, car cela me permet de beaucoup plus apprécier la carte. Certes, le flashback sur un permanent demanderait un aménagement des règles de cette capacité, mais passé cela, ta carte serait fonctionnelle. Pour la formulation, la référence à la résolution est quelque chose qu'ils ne feraient pas, déjà en Standard, mais aussi parce que c'est soit intégré si c'est un non-permanent, soit un effet d'arrivée sur le champ de bataille. Mais ici, c'est cette subtilité qui te permet de jouer avec le flashback, et franchement je salue le design de cette carte. Sans doute est-elle trop puissante, surtout avec le coût de flashback extrêmement bas, mais elle me plaît beaucoup.

Mais en fait, je me demande... Comment les règles gèrent-elles les copies de sort de permanent ? Est-ce que, comme tu l'as pensé, elles disparaissent, ou bien un jeton est créé ?... Je ne pense pas que cela existe déjà...

Originalité : 10/10 Qualité : 9/10 Fun : 8/10

Pit142857
Le 21/08/2019

Drark Onogard a dit :
Mais en fait, je me demande... Comment les règles gèrent-elles les copies de sort de permanent ? Est-ce que, comme tu l'as pensé, elles disparaissent, ou bien un jeton est créé ?... Je ne pense pas que cela existe déjà...

Elles le gèrent comme ça :
Règle 704.5e a dit a dit :
If a copy of a spell is in a zone other than the stack, it ceases to exist. If a copy of a card is in any zone other than the stack or the battlefield, it ceases to exist.

La copie du sort de permanent va donc essayer de quitter la pile (pour aller sur le champ de bataille), puis va immédiatement cesser d'exister en tant qu'action basée sur un état.

Répondre

Appréciation

Originalité :  

Qualité :  

Fun :  

Note :  

Contenus relatifs

Soldaltruiste

 Funcards

Frère des ours

 Funcards

Chêne pleureur

 Funcards

Sondage

Qui aurait dû faire partie du casting des planeswalkers du Trône d'Eldraine ?

Résultats
(déjà 369 votes)