Tutoriel Magic Set Editor, deuxième partie : Funcarder avec style - Magic the Gathering


Tutoriel Magic Set Editor, deuxième partie : Funcarder avec style

Articles



Shagore, le , 217 consultations , 6

Nous continuons cette semaine à explorer MSE avec un article dédié à tous le(s) style(s) que propose la Mainframe, bijou du logiciel.

  Tutorial Fun cards / Débutant

Tutoriel Magic Set Editor : Funcarder avec Style



Bonjour à toutes et tous

De retour pour la deuxième partie de ce tuto sur Magic Set Editor 2.

Le premier article vous a présenté l'installation, les réglages globaux et les bases de la FunCard, que vous connaissez sûrement déjà si vous êtes déjà utilisateur du logiciel. Le dernier vous présentera quelques options utiles principalement si vous vous lancez dans la très difficile tâche de créer un funset personnel.

En clair, le morceau de bravoure, le nerf de la guerre, c'est ce deuxième article, très épais et consistant, qui vous présentera les templates alternatifs et les options dont vous disposez pour rendre vos FunCards plus belles. Il sera complété par un article n°2.5 pour parler des masques de transparence pour planeswalkers et emblèmes.

Pour commencer, nous allons revenir là où nous nous étions arrêté.




Je ne vous mentirai pas, ce n'est pas vraiment la même carte, je l'ai recréée pour ce deuxième article. J'ai même changé la formulation et oublié de remettre la bordure en argenté. Mais chut.


Nous allons donc nous concentrer sur les deux premiers onglets et, surtout surtout, le deuxième : Style




Tellement de champs...


Mon premier conseil, si vous créez plusieurs FunCards dans le même fichier, c'est de cocher "Options specific to this card". Même si vous voudrez garder certaines options pour toutes, en général...

Déjà, sachez que je ne vous parlerai pas de TOUS les templates. Il y en a simplement... trop. Je vous parlerai seulement des 6 principales Mainframes (dont une ne s'appelle pas Mainframe, quelle excellente blague). Pour les autres, vous pourrez les découvrir vous mêmes, normalement tout ce que nous verrons ici suffira, avec un peu de déduction et de tâtonnement, à utiliser convenablement tous les templates.
Commençons donc avec

M15 MAINFRAME, MON AMIE POUR LA VIE


C'est le template que vous avez déjà sous les yeux, votre futur meilleur ami, ce template qui vous servira pour tant de vos cartes. Ici, vous êtes devant mon Poursteur de drapeau, et honnêtement, les améliorations de la Mainframe ne sont pas tellement nécessaires avec cette carte.

Commençons néanmoins, avec l'altération que je réalise systématiquement, et que je vous conseille de faire également : Dans les champs Chop top et Chop bottom, je mets "5". Ces champs servent à réduire la zone de texte en haut et en bas pour éviter qu'elle déborde. Mes conseils pour ces champs : 5 et 5 est une base extrêmement solide. Elle évite que le texte en haut paraisse trop près de la barre de type, et qu'il touche à votre éventuelle pastille de rareté en bas. Un cas néanmoins fréquent où ça ne suffit pas : Certaines créatures. Parfois, surtout avec le texte d'ambiance, le texte mord sur la boîte de F/E. Mon conseil pour ce cas, c'est de mettre 14 dans Chop bottom. Avec ça, 99% des cartes fonctionnent. Pour le reste, l'idéal est de tâtonner. Sachez aussi qu'il y a une limite inférieure à la taille du texte, donc si vous réduisez trop la boîte de texte, une partie de votre texte risque de disparaître. Pour des très gros textes (ceux qui risquent de vous demander de tâtonner), la somme de Chop top et Chop bottom ne devrait pas dépasser 20-21 si vous souhaitez conserver votre texte. Ou alors mettez moins de texte .





Ensuite, viennent Shrink name text et Shrink typeline text. Ces valeurs servent à réduire le texte des barres de titre et de type. Mon conseil pour régler ces champs : Augmentez la valeur de 1 en 1. Quand la fin du texte recule franchement, revenez d'un cran en arrière. Utile si votre carte s'appelle "Balthazar Octavius Barnabé Lennon, pyromage" et a le type "Créature légendaire : démon et humain et sorcier". Oui, c'est du vécu.





Vient ensuite cette longue liste de boîtes à cocher, la liste Frame. Faisons un passage rapide :





Map : Votre carte prend le template des versos des cartes double-face d'Ixalan, comme Azcanta, les Ruines englouties.*

Clear : Votre carte verra son template devenir transparent, comme sur les grands Eldrazis comme Ulamog's Crusher.*

Borderless art : L'illustration de votre carte prendra toute la place, à l'exception des barres de titre et de type et du texte. Sur les vrais cartes, c'est plutôt fait chez les planeswalkers, par exemple dans la Mythic Edition.*

Frameless art : L'illustration de votre carte prendra toute la place, mais en respectant vos bordures.*

Fullart : Votre boîte de texte et votre ligne de type deviendront transparentes, laissant paraître l'illustration.*

Puma : Votre illustration s'étend à gauche et à droite et sur la barre de type devenue transparente, comme sur les cartes à art étendu trouvables dans les nouveaux Collector Boosters.*

Mutate : La boîte de texte se sépare. Une section semi transparente apparaît en haut, prête à recevoir le texte et reminder text de la capacité Mutate d'Ikoria-Lair of Behemoths, comme sur Gnarr barrissant.*

Planeshifted : Les barres de type et de titre et le contour de votre carte deviennent plus sombres, tandis que le titre, le type et la F/E de votre carte passe en blanc, commes pour les cartes décalées dans les couleurs de Planar Chaos.

Legend : La couronne légendaire, présente sur les cartes légendaires non Planeswalker depuis Dominaria, se met sur votre carte. Cette option se coche automatiquement si vous travaillez en anglais, avez coché "Auto Legends" dans Set info et avez écrit "Legendary" dans votre type.

Conspiracy : Le template des Conspirations, des sets Conspiracy, apparaît sous vos yeux ébahis.

Draft matters : Ce template correspond aux cartes des sets Conspiracy qui ont un effet au moment où elles sont draftées. Il ressemble au précédent, excepté que les barres de titre et de type ne prennent pas l'apparence de rouleaux de parchemins.

Miracle : Le template des cartes avec Miracle, comme Entreat the Angels, apparaît sur votre carte.

Vehicle : Votre carte prend la frame d'un véhicule, comme Cargo renégat.

Nyx : Les étoiles de Nyx apparaissent autour de votre carte, comme sur les créatures enchantement des extensions de Theros.

Leveler : Votre carte voit sa barre de texte se découper pour en faire une carte à montée de niveaux, avec boîtes de texte multiple et plusieurs F/E, et tout ce que ça implique. Vous avez accès à trois niveaux.

Modal : Cette option vous facilite la tâche pour vos sorts modaux. La boîte de texte se divise, avec une section normale en haut et une en bas pour écrire du texte, une zone de TA difficile d'accès, et une zone centrale où les puces de vos modes apparaîtront toutes seules. Le nombre de modes est limité à 5.

Finissons ceci en ajoutant que certaines options peuvent être combinées et d'autres non, et que je vous laisserai explorer lesquelles parce qu'il y a 65536 combinaisons d'options. Enfin, les options marquées d'une * déforment la zone d'image, donc nécessiteront que vous remettiez votre illustration.

Vient maintenant Flavor bar offset. Utile uniquement si vous avez coché "Use flavor bar" dans Set info et si votre carte a du texte de règles et du texte d'ambiance, cette options vous permet de régler votre barre de séparation si le réglage automatique venait à rater son coup. En entrant un nombre positif, vous faites monter la barre, en entrant un nombre négatif, vous la faites descendre.

Quant à Popout image style... Mon Dark Mogwaï (LSCN) que je ne m'en sers pas. En entrant 4 coordonnées (coordonnées x et y du coin gauche puis largeur et hauteur), cette option permet de créer un deuxième champ image. Probablement destiné à des dépassements, son usage est très malpratique. Je prie chaque jour pour que l'option Custom mask que nous verrons sur d'autres templates soit ajouté à M15 Mainframe.





Ensuite, vous voyez un délicieux menu déroulant : Legend crown. Applicable uniquement si vous avez coché Legend dans Frames. Si vous sélectionnez Standard, vous aurez la couronne classique, testée et approuvée depuis Dominaria. Avec Nyx, vous aurez la très belle couronne étoilée que vous pouvez déjà admirer sur Klothys, God of Destiny. Avec Companion, le sympathique effet visible sur Keruga, the Macrosage et ses compagnons se manifestera. Et si vous choisissez Custom...

Alors le champ Custom crown location entre en jeu. Vous allez devoir bricoler en dehors de MSE... Allez donc dans votre dossier MSE\data\magic-mainframe_extras.mse-include\cajun. Dans ce dossier, vous trouverez un sous-dossier : legend. Dedans, vous verrez plusieurs fichiers images contenant des couronnes légendaires. Pour créer vos propres couronnes légendaires, le plus simple consiste à partir de cette base et à la retoucher. Pour pouvoir vous en servir dans MSE, vous devrez créer un autre dossier dans magic-mainframe-extras.mse-include, en dehors de cajun. Appelez-le comme vous voulez, patate, par exemple. Dans patate, créez un dossier legend et mettez vos couronnes légendaires : acrown pour les artefacts, bcrown pour la couronne noire, ccrown pour l'incolore, gcrown pour la verte, mcrown pour la dorée, rcrown pour la rouge, ucrown pour la bleue et wcrown pour la blanche. Puis, dans MSE, dans le champ Custom crown location, écrivez "patate/". Rechargez votre set (avec File -> Reload Data, on en a parlé dans la première partie). Maintenant, c'est votre nouvelle couronne qui apparaîtra sur vos créatures légendaires... Du moins celles pour lesquelles vous aurez sélectionné Custom et écrit "patate/".

Ensuite, vient la liste (plus courte) Other options d'options cosmétiques.

Prerelease stamp : Vous obtenez une nouvelle ligne de texte, en bas à droite de l'image, pour y écrire une date en dorée comme sur une carte promo d'avant première.

Brown legendary vehicle pt : Très spécifique. Vous le savez peut être, mais pour les véhicules comme Cargo renégat, la F/E est écrite en blanc sur un fond brun. Mais si le véhicule est légendaire, comme L'Aquilon, la boîte de F/E redevient semblable à celle de n'importe quelle créature artefact. Si vous cochez cette option, la dernière phrase ne s'appliquera pas à votre carte.

Godzilla style alias : Lorsque j'écris ces lignes, j'espère voir un patch venir pour cette option. Elle ajoute une ligne en dessous de la barre de titre pour écrire un autre nom, comme cela est fait sur Zilortha, Strength Incarnate. Mais pour l'instant, la barre est toujours gris très claire et on écrit toujours en noir dessus. Un peu comme s'il s'agissait de ce qu'on obtient avec...

Pokemon evobar : Si vous êtes un hérétique fan de PKMN, vous pouvez faire apparaître la barre descriptive de l'évolution d'un Pokémon sur une carte Magic, en cochant ceci.

Ancestral generic mana : Cette option épaissit un peu l'écriture de vos manas génériques.

Override-style text : Là, honnêtement, je sèche.

Always center map names : On pourrait penser que le nom est transparent, mais même quand ceci est décoché, les cartes avec la frame Map ont toujours leur titre centré. Si quelqu'un a une explication...

Regular pt on levelers : Si vous cochez ceci, avec une carte de type Leveler, les boîtes de F/E multiples disparaissent, et la carte n'en a plus qu'une, à la position habituelle. Vous pourrez vouloir vous en servir si vous ne souhaitez pas faire varier la F/E de votre carte avec le niveau.

Auto nyx crowns : Cette option, la seule cochée par défaut, activera automatiquement la couronne légendaire "Nyx" si les frames Legend et Nyx sont actives en même temps.

Les champs qui suivent concernent (au moins principalement) les cartes avec les frames Leveler et Modal

Tout d'abord, Font cap. Cette valeur limite la taille de police dans le texte de votre carte (impose donc un maximum à cette valeur). Sa valeur par défaut est 14. Son utilité se fait surtout sentir avec les frames Modal et Leveler et leurs multiples boîtes de texte, dont on souhaitera harmoniser la taille de police (si l'une est écrite en 14 et l'autre en 9, c'est pas très beau.) Pour régler, c'est assez simple, vous partez de 14, puis vous descendez de 1 en 1 tant qu'il y a au moins une boîte de texte dont la taille ne change pas. Dès qu'elles bougent toutes, vous revenez au cran d'au dessus (ou pas. Vous devrez probablement en juger)

Ensuite, Arrow or bullet offsets. Vous y entrez des valeurs, séparées par des virgules, pour décaler verticalement les flèches des niveaux ou les puces des modes. Les nombres positifs décalent vers le bas.

Level offset vient ensuite. Cette option permet de décaler les frontières entre les sections de votre boîte de texte, suivant les mêmes conventions que le précédent. Si votre carte est Leveler, il faut entrer 2 nombres, qui correspondent aux frontières entre les niveaux. Si votre carte est Modal, il vous en faudra 3 : Entre votre texte avant les modes et les modes, entre les modes et le texte après les modes, et entre ce texte et le texte d'ambiance.

Ensuite, vient Level label, qui ne concerne que Leveler. Par défaut, sa valeur est "LEVEL". Quand vous faites une carte à montée de niveau, si vous écrivez à gauche du niveau "0-3", il y aura donc écrit "LEVEL" au dessus de votre "0-3". Vous pouvez écrire ici ce que vous souhaitez voir à la place (ou l'enlever en tapant simplement un espace). Si vous écrivez 3 textes différents spéarés par des virgules, vous pourrez obtenir des textes différents aux trois étages.

Enfin vient Level containers. Ce menu déroulant offre trois options : celle par défaut, "Arrows", est l'apparence classique pour les cartes à Montée de niveau. Si vous choisissez "Pt Boxes", vous aurez des boîtes rectangulaires. Enfin, si vous choissez "Loyalty Boxes", vous aurez des coûts de loyauté. Dans ce cas, la forme d'adaptera au contenu (si vous écrivez +, - ou rien, la forme du symbole s'adaptera). Notez qu'avec cette troisième option, le contenu du champ précédent Level label n'a pas d'importance car il ne s'affichera pas.





La dernière section, contrairement aux précédentes qui sont plus ou moins exclusives à M15 Mainframe, est commune à un très grand nombre de templates.

Use holofoil stamps active ou désactive la pastille en bas de la carte si elle est rare ou mythique.

Color indicator dot active ou désactive un indicateur coloré à gauche de la barre de type. Utile pour des cartes comme Pacte de négation qui ont une couleur sans avoir de coût coloré.

Remove from autocount désactive la numérotation automatique sur la carte concernée, vous permettant par exemple de la surnumérer, comme une carte de Planeswalker Deck.

Hybrid name change la manière dont le logiciel gère la couleur des barres de type et de titre des cartes hybrides. Par défaut, l'option est Grey, comme sur les cartes réelles. Gold rend les barres dorées, comme si la carte était multicolore, et Hybrid active le dégradé sur les barres.

Colored multicolor land name : Je n'ai pas encore réussi à arriver à une situation dans laquelle ce réglage change quelque chose.

Use guild mana symbols : Si vous activez ce réglage, vos manas hybrides seront remplacés par le symbole de la faction correspondante.

Tap symbol : Ce menu déroulant vous permet de choisir votre symbole d'engagement entre , et .

Text box mana symbols est un plus grand menu déroulant, qui vous permet de choisir le look de vos symboles de mana dans votre boîte de texte. Beaucoup d'options que je vous laisse découvrir, sachant que certains ajoutent ou enlèvent des codes.

Level mana symbols joue le même rôle dans le cas où vous souhaiteriez écrire des symboles de mana dans vos flèches indicatrices de niveaux avec une frame Leveler

Center text détermine quand centrer votre texte. Par défaut, la réponse est Never (jamais). Les options alternatives sont Always (toujours) et Short Text Only (seulement les textes courts) qui laisse à MSE le soin de choisir ce qu'il appelle court.

Promo remplace la lettre indicatrice de la rareté en bas de votre carte (L, C, U, R, M, etc.) par un P, indépendamment de son symbole de rareté.

Inverted common symbol vous permet de faire comme dans Dominaria et de passer votre SE commun de noir à bords blancs à blanc à bords noirs.

Enfin, Overlay vous permet d'ajouter divers effets foils à votre carte, si le cœur vous en dit.

Et ainsi le tour de M15 Mainframe fut fait. Vous comprenez aisément que ce template suffira à la majeure partie de vos besoins. Mais il est des choses que vous souhaiterez faire qui ne sont pas permise.
Et en particulier, il en est un...

LE PERSONNAGE PRINCIPAL, MARCHEUR DES PLANS : MAINFRAME WALKER


Youpi, on va pouvoir faire des Planeswalkers ! Je suis sûr que vous n'attendiez que ça. Allons-y.




Votre onglet Style





Votre onglet Cards


Commençons donc par faire un planeswalker avec les réglages par défaut. Pour un certain nombre de choses, cela fonctionne comme pour les cartes classiques, donc on va bondir d'un coup jusqu'à la partie où ça devient intéressant.





On va pouvoir remplir les capacités. Notons que les capacités sont dans des boîtes séparées. Ajoutons également l'illustration, les coûts de loyauté (dans des petites boîtes le long du montant gauche de la boîte de texte) et la loyauté de départ (au même endroit que la F/E)





La carte est techniquement finie, mais vous conviendrez que c'est moche. Allons donc dans Style, pour que maintenant je puisse vous décrire comment rectifier ceci.

On reconnaît d'abord Popout image style que nous avons déjà vu et qui ne sert ici vraiment à rien.

Le suivant, Stripe coordinate, à l'inverse, est capital dans le cas qui nous occupe, car il gère les coordonnées des séparations de capacité. Or, nous souhaitons justement les déplacer pour mettre nos capacités à peu près à la bonne taille. En pratique, ce ne sera pas ce que vous règlerez en premier, mais moi je sais déjà à peu près les valeurs qu'il me faut. En réalité, vous règlerez les Level N chop avant. Il n'y a pas de "valeurs magiques" ici. Vous allez devoir tâtonner jusqu'à ce que vos capacités fassent à peu près la bonne taille, que vous réharmoniserez plus tard. Ici, le planeswalker a 3 capacités, les coordonnées par défaut sont donc 27,80, (la virgule finale est importante). Observez donc le résultat quand j'écris dans ce champ les valeurs que j'ai obtenues, à savoir 15,50,





Ce n'est pas encore génial, j'en conviens, mais c'est mieux. Avançons vers le champ suivant : Move loyalty costs. Il vous permet de décaler verticalement vos coûts de loyauté. Pour laisser les valeurs par défaut, écrivez 0,0,0,0, (ou rien). Ce sera l'un des derniers champs que vous souhaiterez régler en pratique, mais je vais le régler maintenant. Ce que vous visez, c'est de centrer vos coûts sur vos capacites. Je vais écrire 5,17,14,0, (le 0 final correspond au quatrième coût de loyauté, qui n'existe pas sur cette carte à 3 capas.)





Ils ne sont pas bien centrés, mais c'est quand même mieux. C'est normal, le réglage par lequel vous devrez commencer n'est pas encore fait ^^.

Use separate textboxes, permet de désactiver les boîtes séparées ou d'en mettre deux, trois ou quatre. Je vous déconseille de sélectionner No, les réglages sont alors moins précis. Passons donc à Four textboxes alternate. Ce réglage offre 3 options applicables si vous avez sélectionné Four dans le menu précédent. Normal vous laisse faire votre planeswalker à 4 capacités. Three tall abilities écrase la quatrième boîte de texte et retire une des barres de capacités. Cela vous permet de faire un planeswalker avec 3 capacités mais avec une boîte de texte assez grande pour un planeswalker à 4 capacités. Enfin, Double Passive vous retire l'une des 4 barres et met deux boîtes de texte dans la première, pour le cas où vous souhaiteriez créer un planeswalker comme Gideon Lamenoire avec deux passifs.

Ensuite, Separated text size joue le même rôle que le Font cap que nous avons vu pour le template précédent. En pratique, vous le règlerez après Stripe coordinate mais avant Move loyalty costs. Le réglage fonctionne comme pour Font cap : Vous partez de 14, et vous descendez de 1 en 1 tant qu'une capacité ne bouge pas, puis quand les 3 bougent, vous remontez d'un cran (ou pas, comme vous préférez en fonction du rendu final). Je vais déjà écrire ma valeur finale : 7.





Ensuite, viennent les Level N chop, N allant de 1 à 4. Si votre planeswaker n'a pas 4 capacités, le 4e ne sert pas, et s'il n'en a que 2, le 3e ne sert pas. Si vous avez choisi No pour Use separate textboxes, seul le 1er est utile mais le réglage est moins efficace. Ce sera en réalité le premier réglage que vous souhaiterez faire.L'objectif est de maintenir le texte assez loin des bords de la boîte de texte et des séparations entre les capacités, et aussi d'empêcher la dernière capacité de mordre sur la loyauté initiale. Il sera peut être nécessaire de tâtonner un peu, mais partir avec "-5,5," partout est une bonne base, même si vous devrez la retoucher par la suite. Parfois vous reviendrez sur ce réglage entre les autres. Je vais écrire -2,5, partout, et ce sera bon :





Comme vous le constatez, mes coûts sont maintenant centrés. On pourrait dire que j'ai encore laissé trop de place à ma première capacité. L'une des raisons est que j'ai mal recopié ma capacité, donc on va corriger ça





Mieux.
L'option suivante, Opacity, sert à régler l'opacité des bandes de votre boîte de texte. Mon conseil : Ne pas y toucher.





Ensuite, vous avez Other options. Vous reconnaissez probablement la plupart d'entre elles, déjà présentes pour le template précédent. Clear frame, Mythic edition fullart, Nyx et Vehicle correspondent aux options de Frame pour M15 Mainframe, Ancestral generic mana, Prerelease stamp, Godzilla style alias et Pokemon evobar à celle d'Other options pour ce même template. Quant à Un-indent nonloyalty abilities, coché par défaut, il désactive l'indentation pour les capacités passives et déclenchées. Notez qu'à la toute fin de l'onglet, il y a une option Clear qui est un vestige des anciens templates et qui ne devrait vous servir à rien.
Vous reconnaissez ensuite Shrink name text et Shrink typeline text, qui fonctionnent comme pour M15 Mainframe. On va les régler en vitesse et avancer.





Vient ensuite Custom mask. Ici, vous donnerez l'adresse d'un masque de transparence sur votre ordi (dans MSE\data\magic-mainframe-extras.mse-include, donc vous n'écrivez l'adresse qu'à partir de là) pour l'appliquer à votre planeswalker. Masque de transparence ? Qu'est ce à dire que ceci ? C'est une image comme celle-ci :





Elle vous permet de faire des dépassements. Je vous parlerai de la création de masques dans un autre article, en addendum de celui-ci, pour éviter que celui-ci ne soit encore plus long qu'il ne l'est déjà (il l'est déjà trop). Toujours est il que voici ce que j'obtiens en écrivant naivara_mask.png dans ce champ que j'aime beaucoup.





Oups. Comment se fait-ce donc ? C'est simple. Pour utiliser convenablement un masque, il faut désactiver l'option juste en dessous, Default image size. Si je la désactive, voici ce qui apparaît :





L'image est mal placée, mais ça je peux le régler en reprenant l'image. Observez :





Je n'ai plus qu'à régler convenablement mon image ici et mon dépassement sera fait.





Suivent ensuite toutes les options communes que je ne vous redonnerai pas. Nous avons donc fini notre étude de Mainframe Walker.

Je vais vous remettre les images de Naivara, mais en faisant les réglages dans l'ordre usuel. Notez que les réglages de Shrink name/typeline text peut se faire n'importe quand. Allons-y :








Commencez par régler les Level N chop. Vous pourrez vouloir les rerégler, notamment après avoir réglé Stripe coordinate. Vous pourriez commencer avec -5,5, ici, puis régler les bandes, puis réaffiner.





Réglez ensuite Stripe coordinate. Comme déjà dit, n'hésitez pas à faire des va et vient entre ce réglage et les chop. (Désolé, j'ai un peu raté le recadrage de la capture d'écran)





Réglez maintenant Separated text size





Réglez maintenant vos coûts de loyauté.





Si vous souhaitez vous en servir, occupez vous de votre masque en dernier


Mais nous avons encore à faire. Parlons donc du template Mainframe suivant, un simple et sympathique :

MAINFRAME TOKEN, UN SYMPATHIQUE PETIT BONHOMME






Commençons par le remplir rapidement. Il n'y a pas beaucoup de champs, c'est assez simple. Le champ texte est caché en dessous de la barre de type. Notez que mettre ou non un texte déforme le champ image, et éventuellement l'illustration à l'intérieur.





Un petit token, simple et efficace. On va passer dans Style tout de suite.





Pas mal d'options, pour un token, mais rien de bien méchant.

Le premier menu, c'est Frames. Comme pour M15 Mainframe, pas mal d'options, dont certaines sont compatibles et d'autres non.

Copy : Le nom de votre token passe à gauche, cesse d'être en majuscules, et un champ de coût de mana apparaît. Cela vous permet de faire des tokens de copie "officiels".

Tall : La boîte de texte s'agrandit, pour devenir aussi grande que sur une carte. Utile pour les jetons avec beaucoup de capacité, ou en conjonction avec l'option précédente.

Legendary : Une couronne légendaire dorée apparaît sur votre token. Quelle joie.

Clear : La frame de votre token devient semi-transparente. Attention, cela déforme l'image !

M20 : Le token prend la frame des tokens officiels depuis M20. Cela déforme l'image par rapport à la précédente donc je vais ensuite réuploader l'image. Notez aussi que toutes les frames après celle-ci sont incompatibles avec elle.








MTGO ability : La barre de type prend le même aspect que la barre de titre, et le nom du token passe à gauche comme pour Copy

Vehicle : Le token prend une frame de Véhicule.

Nyx : Les étoiles de Nyx apparaissent.

Ensuite viennent les Other options. Vous connaissez djà Prerelease stamp et Ancestral generic mana. Center pt permet de placer la boîte de F/E au milieu en bas de la boîte de texte au lieu d'en bas à droite (si votre copyright est long, des problèmes peuvent survenir). Remove rarity symbol masque le symbole de rareté.

Vous connaissez déjà toutes les options qui suivent. L'option Shrink font size applique à la boîte de texte le même traitement que Shrink title size applique au titre.

Comme je l'avais dit, le token n'est pas le plus complexe des templates. Le suivant a beau être bipartite il ne devrait pas être beaucoup plus compliqué.

MAINFRAME SPLITS, ET PLUTÔT DEUX FOIS QU'UNE






Si vous voulez faire des split cards, c'est maintenant. Je vais vous remplir ça en vitesse avant de commencer à dérouler Style.





Notez que les flèches entre les deux moitiés se sont affichées quand j'ai rempli la boîte de texte cachée, qui sert principalement pour les cartes avec la Fusion. Avant d'avancer, constatons que cette carte donne une utilité à la rotation : écrire les illustrateurs (vous pouvez le faire sans faire pivoter la carte mais c'est plus simple.)





Voilà voilà. Avançons.





Vous voyez qu'avant d'arriver dans les options communes (qui sont parfois en double parce qu'il y a deux moitiés, mais c'est tout) on n'a pas beaucoup de boulot. Alors avançons vite pour passer au plus gros morceau qui va suivre.

En fait, il y en a deux. Use fuse arrows permet de désactiver les deux flèches entre les boîtes de titre et celles de type quand vous écrivez dans la boîte de texte "cachée" :





Et décocher Two illustrators vous permet d'avoir un seul illustrateur sur votre carte :





Voilà. Le reste étant déjà vu, passons donc au cousin obèse de Mainframe Splits :


MAINFRAME DFC, DEUX FOIS PLUS DE FUN






Je vais être honnête avec vous, j'ai la flemme de la remplir, celle-là. Donc on va juste dérouler l'onglet Style tranquillement. Comprenez-moi, cet article est long, et on approche de la fin, donc je relâche un peu.

Commençons par ignorer Popout image style et avançons. Là, beaucoup d'options se présentent à nous dans le menu déroulant Front style : Normal pour faire une carte normale, 3/4/2 Ability Planeswalker pour faire un planeswalker à 3/4/2 capacités (avec textboxes séparées, attention), 3 Ability Tall Planeswalker pour un planeswalker à 3 capacités mais aux dimensions d'un à 4, Double Passive Planeswalker pour faire un planeswalker à la Gideon Lamenoire, 2/3/4 Box Saga pour faire une saga avec 2/3/4 boîtes de texte sans compter celle pour le reminder, et enfin, Leveler, Miracle, Vehicle, Nyx ou Map qui reproduisent les options de M15 Mainframe. Notez que Vehicle et Nyx pourront être réglées autrement plus tard, donc inutile de vous en servir.

Le champ suivant, Defaults, vous donne les valeurs par défauts des champs suivants pour les divers styles. Ce n'est pas un vrai champ, donc.

Ensuite vient Stripe coordinate, qui sert pour les séparations des boîtes de capacités des Planeswalkers, des Sagas et des Levelers. Ses valeurs par défaut sont indiquées dans Defaults

Move loyalty costs sert pour les coûts de loyauté des Planeswalkers, les indicateurs de niveaux des Levelers, et les chapitres des Sagas. Le champ fonctionne différemment pour chacun. Pour les coûts de loyauté, il s'agit de les déplacer, la position par défaut étant avec uniquement des 0. Les nombres positifs les font monter, les nombres négatifs les font descendre. Pour les indicateurs de niveaux, c'est l'inverse : il s'agit toujours d'un déplacement avec le défaut à 0 partout, mais les nombres positifs les font descendre. Pour les chapitres, cette fois, il s'agit de coordonnées dont les valeurs par défaut sont indiquées dans Defaults. Si vous souhaitez ajouter plus de chapitres (jusqu'à 6), il suffit d'écrire plus de coordonnées.

Vous retrouvez ensuite toutes les options que nous avons déjà vu avec Mainframe Walker et M15 Mainframe, appliquées au recto de la carte. Notez que si vous faites une carte normale, la traduction de mon mantra "5 et 5" est ici d'écrire "-5,5," dans Level 1 chop.





Vous avez ensuite les mêmes champs pour le verso.

Vient ensuite Opacity pour vos planeswalkers, que je vous conseille encore une fois de ne pas changer.





Vous reconnaissez ensuite Custom mask et Custom mask 2, encore pour vos planeswalkers. Quant à Custom symbol one et Custom symbol two, il s'agit de donner l'adresse de deux images dans MSE\data\magic-mainframe-extras.mse-include pour obtenir des symboles personnels à mettre en haut à droite de vos cartes. Ils apparaîtront alors dans le menu déroulant :





Vous constatez ensuite que le menu Other options est très long. Très très long. Tellement long que je n'ai pas pu l'afficher en une seule capture d'écran. Alors avançons dedans. Beaucoup d'options sont en double pour être appliquées à l'avant ou à l'arrière.

Normal back face désactive ce look "Planeshifted" du verso, qu'on voit sur les vraies cartes, pour lui donner l'apparence du recto.

Promo fait ce que vous savez déjà, à savoir mettre la lettre indicatrice de rareté à P, et Mythic edition passe encore votre carte en full art. Attention, vous n'avez pas le choix, c'est les deux ou aucune. De même, vous connaissez déjà Prerelease stamp et Remove from autocount.

Use hovering pt active cette option, présente sur les vraies cartes , qui affiche sur le recto la F/E du verso. Use hovering loyalty, absente des vraies cartes, fait de même avec la loyauté de départ.

Use holofoil stamps active ou désactive la pastille de rareté. Celle-ci n'apparaît pas sur le verso, quoiqu'il en soit.

Use doublecast flags ajoute des petites boîtes en dessous de la barre de titre, qui ne s'affichent que si l'autre côté a un coût de mana. Cela permet d'afficher sur l'une des faces le coût de mana de l'autre face.

Center front/back permet de centrer ou non le texte du recto/verso. Center first/second name fait de même avec le titre.

Clear front/back active ou désactive la frame incolore semi-transparent sur le recto/verso.





Nyx front/back et Vehicle front/back font de même avec les frames Nyx et Vehicle, rendant inutile ces mêmes options dans les menus déroulants Front/Back style.

Legendary front/back fonctionne pour le recto/verso comme pour Legend dans M15 Mainframe.

Meld back est utile pour les cartes avec l'Assimilation, et découpe le verso en deux.

Front/Back color indicator active ou désactive l'indicateur coloré. Il est actif par défaut au verso, puisque celui-ci n'a classiquement pas de coût de mana.

Front/Back mutate fonctionne comme plusieurs des précédents.

Wider planeswalker images est selon moi à activer. L'activer a le même effet que désactiver Default image size sur Mainframe Walker.

Quant aux options restantes, vous les connaissez déjà, je ne reviendrai pas dessus. Elles s'appliquent toutes aux deux côtés simultanément.





Pour Legend crown et Custom crown location, cela fonctionne comme pour M15 Mainframe, et le réglage est global.

Pour Custom chapter location, vous donnez, dans MSE\data\magic-mainframe-extras.mse-include, l'adresse d'un symbole de chapitre de saga personnalisé. Vous pourrez ensuite choisir sa position avec Custom chapter coordinate. Son usage de base pourrait être d'avoir un chapitre 7, même si vous ne pouvez toujours avoir que 4 capacités.

Toutes les options suivantes sont déjà vues, donc j'abrège et je passe à la suite avec

EMBLEMS (CAJUN STYLE), LA MAINFRAME CACHÉE






Alors là ça va aller très vite, car il y a très peu d'options nouvelles et importantes.

Pour un emblème, faire un dépassement est capital, et c'est la seule chose qui va nous préoccuper (puisque le reste est supposément déjà connu ou d'une infiniment faible utilité). Donc pour cela, on va utiliser les champs Custom mask et Imagemask. Le second, ça va aller très vite, il suffit de le désactiver. Le premier, c'est comme pour un masque de planeswalker, sauf que les couleurs sont inversées. Exemple de masque :





Voilà, c'est cadeau. On parlera dans l'autre article de la création de masque pour emblème. Entrons donc mask_skyion_emblem_2.png dans le champ adéquat, et repartons dans Cards. Vous constaterez l'absence totale d'effet visible quand vous le ferez vous-même. Ce n'est pas grave, c'est même normal. Je vais remplir cet emblème en vitesse (hors-champ), puis nous allons ouvrir le champ illustration.





On observe qu'en plus aucune trace du masque n'apparaît à l'écran. On s'inquiète alors, et on a bien raison, parce qu'on va en chier. Si je ne fais attention à rien et que je valide sans recadrer, voici ce que j'obtiens :





Mince. Le point positif, c'est qu'on voit le masque, maintenant. Le point négatif, c'est que prévisiblement, ce n'est guère bien placé. Alors on recommence et on tâtonne. Eh oui, c'est la seule solution. Alors, mon conseil pour tâtonner, c'est de vous munir de papier et de crayon, ou d'un document Word/Bloc-Notes/Open Office/Notepad++ ou encore d'un portable avec Notes, ou quoi que ce soit que vous voulez. À chaque essai, notez les valeur des champs Top, Left, Width et Height, et servez vous en pour affiner jusqu'à obtenir ce que vous voulez. Diminuer Width et Height zoome sur l'image, augmenter Top décale l'image vers le haut et augmenter Left la décale vers la gauche. À force de tâtonner, j'ai obtenu Left = 245, Top = 172, Width = 724 et Height = 894. Voici le résultat :









L'opération est un succès, cet emblème est magnifique.

Cela conclut cette longue diatribe sur les Mainframes. Avec cela, vous devriez pouvoir vous servir convenablement de la majorité des templates, avec peut être un peu de tâtonnement. Je vous ferais bien la liste mais il y en a beaucoup trop à mon goût dont pas mal se répètent. Je vous dis à présent au revoir et vous donne rendez-vous la prochaine fois pour un article bonus sur la création de masques avec PAINT (oui, Paint).

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  4

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0


Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.

6 Louange(s) chantée(s) en coeur



Shagore
Le 12/05/2020

Hextray a dit :
Travail de fou. Bravo.

Merci. Ce n'est pas encore fini, vu qu'un autre article est déjà envoyé comme WiP sur le forum (allez donc y jeter un œil) et un dernier est en cours d'écriture (J'espère l'avoir fini pour ce week-end, ou pour celui d'après au plus tard). Mais c'était le gros morceau, la suite devrait être moins consistante.

Souchi66 a dit :
Niquel c'est complet. Une bonne occasion pour s'y mettre.

Presque. Une mise à jour des Mainframes a été ajoutée il y a 2 jours, donc je vais devoir (faire) éditer les deux articles pour qu'ils soient effectivement complets.
En plus, une autre mise à jour, cette fois de MSE lui-même, est prévue pour prochainement, donc il me faudra sûrement (faire) éditer les articles à nouveau.

Donc c'est complet seulement si ta version des Mainframes est antérieure au 10 mai 2020 ^^.

Souchi66
Le 12/05/2020

Niquel c'est complet. Une bonne occasion pour s'y mettre.

Hextray
Le 12/05/2020

Travail de fou. Bravo.

Note : 10/10

Caranistar
Le 11/05/2020

Puisque l'article est posté, je recopie mon commentaire écrit sur le forum

Je viens de télécharger les toutes dernières versions (MSE + templates), et dans le Mainframe Walker je n'ai pas l'option "Four textbox alternates"
Il me manque aussi des options dans "other options"

Voir le screen.

Est-ce que tu as un lien direct vers la toute dernière version du template Mainframe Walker ?

Merci

Note : 9/10



Shagore
Le 11/05/2020

Je vois une explication simple : Tu n'es pas tout à fait à jour.
Il te manque assez visiblement plus que cette seule option pour le Template Mainframe Walker, et je parierais assez volontiers que c'est le cas d'autres templates également.

Tu n'as probablement pas téléchargé le Patch Mainframe 2020 qui est sorti entre les deux articles. L'article 1 a été modifié pour en parler et le lien s'y trouve donc.
Cliquer ici

Si tu avais déjà téléchargé ce patch, je n'ai aucune explication à te fournir.

Caranistar
Le 11/05/2020

Merci, c'est bon !

Répondre