PoP : Les deux dagues - Magic the Gathering


PoP : Les deux dagues

Funcards
par skotchcarte, le , 210 consultations , 4

  Carte légèrement déjantée / Artefact / Cinéma

Bonjour à tous. Parfois, les événements suivent un courant inattendu. Et, c'est ce genre de courant qui nous amène cette carte. Pour replacer le contexte : Sur le discord de la SMF, Dei...

     

Bonjour à tous.



Parfois, les événements suivent un courant inattendu.
Et, c'est ce genre de courant qui nous amène cette carte.


Pour replacer le contexte :
Sur le discord de la SMF, Deiv, Grimm, Shagore et d'autres
tentent d'harmoniser selon une certaine cohérence,
les cartes suggérées par les sectateurs pour un projet de funset.

Ce week-end dernier, étaient étudiées les cartes d'un cycle d'équipement :
des dagues colorées.

Et, l'une des carte (la rouge) permettait, dans sa version initiale,
d'appliquer deux fois une capacité de jet de la dague.
(en gros, le jet est une capacité activée qui fait infliger des blessures,
puis détache l'équipement
et en donne le contrôle à la cible/au contrôleur de la cible du jet.)



Comment en arrive-t-on a Prince of Persia ?
Laissez-moi vous raconter une histoire :

skotchcarte a dit :

Il était une fois un sectateur qui s'appelait skotchcarte.
skotchcarte est un grand fan de fantastique et de rêves...
skotchcarte se trouvait décontenancé
par la réluctance des trois comparses funcardeurs
à accepter le concept épique qu'un lanceur de couteau
puisse frapper deux fois une cible dans un même lancé.

Alors, skotchcarte essaya d'expliquer la possibilité imaginaire et, ma foi,
vraiment magnétique, d'avoir un tel lanceur de couteau divinement doué.

skotchcarte fut alors rattrapé par le temps
et par son amour pour la franchise Prince of Persia.


Le film Prince of Persia : Les sables du temps fascine, de bien des manières.
Et, entre autres, il en ressort un personnage
lanceur de couteau d'une dextérité hypnotique,
plus que capable de frapper plusieurs fois avec un même projectile.


La réalité n'a pas cours lorsque l'on conçoit l'imaginaire.

C'est pourquoi, cette volonté de "pragmatiser" des dagues mystiques,
laissant le rêve et l'émerveillement sur le carreau,
laissa skotchcarte bouleversé.

skotchcarte a dit :
La dague du temps de Prince of Persia ne serait rien sans sa mystique.


Mais, oui, au fond, pourquoi ne pas transcrire cette mystique de la Dague du temps ?

Que son merveilleux transcende le bon équilibrage et les formulations actuelles.
Que le rêve qu'elle apporte prenne cette forme qui appelle à l'imaginaire.




Alors, oui, la dague est légendaire, elle est du futur comme du passé.
Elle appelle aux règles oubliée tout comme aux perspectives mystérieuses du futur.


La carte est formulée telle une carte d'Arabian Night.
Parce que Prince of Persia, c'est l'esprit immortel des milles et une nuits,
initialement, dans un média technologique et merveilleux qu'est le jeu video.

Cet esprit, sublimé dans un film féerique....




Enfin, voyez vous, Shahrazad était une bonne base,
pour une dague qui permet de revenir dans le passé.

Chaque sous partie crée un point de retour temporel.
(grâce à la conservation de l'état de la partie principale,
en dehors de la sous partie, qui continue la partie parente.)





Oh, ai-je oublié de préciser :
Oui, il faut autre chose pour charger la dague et, oui elle n'est pas équipable...
Mais, c'est normal :
"Sans sable, ce n'est qu'une dague ordinaire. Et, en plus, elle coupe mal!"



...

Wow...
C'est l'une de mes FCs les plus étranges.
Faite avec le coeur, suivant l'appel du temps,
qui invoque la destinée de l'éternel émerveillement dans le jeu.




skotchcarte a dit :
Voilà, c'était l'histoire de mon commentaire, avant que finalise cette FC,
avec la dernière capacité, afin de la rendre, d'une phrase, non frustrante à jouer.
(Même s'il faut du sable pour l'activer, une fois encore.)
J'ai conservé "phase d'entretien", tout de même,
pour rester dans les règles du tour d'Arabian Nights.




Oui, théoriquement, sans la dernière capacité,
il serait possible que la partie ne s'achève qu'après longtemps...
(Une fois le dernier niveau de sous partie résolu,
il serait nécessaire de résoudre chaque niveau supérieur...
Qui risquent aussi d'entraîner, chacun, de nouvelles sous parties...
Un nombre factoriel de tours à jouer, en somme!)


Le réseau des sous parties pourrait devenir vaste...
Vaste comme les possibles parties de Magic.

J'ai hésité à ne pas mettre la dernière capacité
et à classer la carte en "complètement déjantée"
Mais, ça n'aurait pas fait honneur à la fluidité de l'histoire du film
et à l'aspect agréable à jouer de Prince of Persia, le jeu original.



Voici donc, la Dague du temps, bravant les siècles, sans fléchir,
prête à vous permettre de défier le destin de votre prochaine partie.


Post Scriptum :
Ayant été trop impulsif dans ma soumission initiale,
j'avais manqué l'erreur idiote de typographie :
"...mélasnger les bibliothèques."
J'ai donc retiré un marqueur sable et créé une version corrigée de la FC.
Pendant que j'y était, j'ai changé l'illustration pour une autre,
plus lumineuse et en plan plus rapproché de la dague.

Conclusion de tout ça : éviter de soumettre des cartes à la pause de midi.
(Et préférer le calme de la soirée.)

Edité 4 fois, dernière édition par Drark Onogard le 16/05/2019



Ajouter une louange


Vous devez vous identifier pour participer.

4 Louanges



Shagore
Le 16/05/2019

Alors, je crains que la carte ne soit pas fonctionnelle ou du moins assez problématique : Ta sous partie va commencer comme un tour "normal", soit par une étape de dégagement, puis par... une étape d'entretien. Donc si tu commences la sous-partie, tu en lanceras immédiatement une autre, sans avoir d'autres options entre-temps que de répondre à la capacité déclenchée de la dague. Exit donc les attaques, les sorts non-éphémères sans le flash, les capacités à vitesse de rituel et les poses de terrain.

Sinon, la première capacité se formulerait "au début de votre entretien, commencez une sous-partie dans l'état du jeu" (cette formulation est un concept nouveau mais que je sache intraduisible de manière concise donc voilà)

L'idée en elle même est très bonne et rend très bien l'idée d'une manipulation temporelle.

Enfin, j'aimerai me défendre rapport à ton commentaire : je ne suis en rien contre la dague qui se lance 2 fois. En revanche, j'ai jugé qu'une capacité qui s'écrit "La créature équipée inflige à n'importe quelle cible un nombre de blessures égal à sa force. Détachez CARDNAME. La cible ou le contrôleur de la cible en acquiert le contrôle" est délicat à copier, puisque la première à se résoudre va détacher l'équipement et donc entraîner une situation étrange pour la deuxième (apu créature équipée) et je proposais donc de simplement recopier la première partie de l'effet sans recourir au mot "copier".


skotchcarte
Le 16/05/2019

Selon mon interprétation :
Comme on commence la sous partie "dans l'état du jeu",
la sous partie commence en étant,
juste après "au début de la phase/l'étape d'entretien".
(Juste dans l'état au moment de la résolution de l'effet.)

Donc, non, si l'on respecte bien le principe,
l'effet ne devrait pas se re-déclencher avant le prochain tour.


Au moment où l'effet se résoud il crée "une photo instantané" de la partie.
(Drark a raison, il y a des chances que faire une photo soit recommandé.)

Donc, pour le jeu cela devrait se passer comme ça :
>Début de la phase d'entretien : L'effet va sur la pile (partie principale)
>résolution de l'éffet :
1) l'état actuel est enregistré
(partie principale -- phase d'entretien entamée)
2) Le jeu reprend dans la sous partie initialisée
(phase d'entretien entamée)

Je pense que c'est correct, et le plus naturel,
de voir l'effet de la dague, selon cette logique.





Pour rebondir sur le symbole d'extension :
Oui, c'est en référence aux premières éditions ainsi qu'à l'impossibilité de placer une carte "hors du temps" dans une édition précise.
J'ai hésité, un temps, à mettre le symbole de l'édition Arabian night.
Mais, au fond, il m'apparaissait un peu plus approprié de ne pas en mettre.



Enfin, pour le jet : (On est un peu hors sujet mais bon)
C'est un peu du même acabit, vis à vis de la logique
que pour les effets de cette FC de dague :
L'effet n'est pas "transparent-explicite" au premier abord,
mais, il respectent tous les règles et l'intuition naturelles :
Que se passe-t-il lorsqu'un effet tente de détacher un artefact détaché ? Rien.

Bidouiller l'effet pour rendre cela explicite
mène à la confusion, sur le long terme, je pense.

Un peu de réflexion, surtout si cela suit la logique naturelle,
ne fait pas de mal.

(C'est l'occasion de connecter sa logique à celle du jeu
et de se rendre compte que ça marche.)



Il y a un aspect un peu merveilleux à comprendre
et à trouver une résonance avec la logique d'un jeu, d'une carte...


C'est ce genre de mystique que je voulais transcrire en carte :
La complexité peut être simple à comprendre et à aprécier
si l'on garde l'esprit ouvert.




C'était un long commentaire, merci de l'avoir lu.

Shagore
Le 17/05/2019

Je suis dubitatif mais la présence et la terminologie « dans l'état du jeu » empêche de véritablement te contredire. Néanmoins, je trouve personnellement que c'est source de confusion puisque jusqu'ici toutes les cartes a sous partie commençaient comme des parties normales et pas « en milieu de tour »

Tant qu'on est hors sujet : Je n'ai rien contre « détacher un équipement détaché » mais mon problème vient plutôt du fait de référencer la créature équipée et sa force alors qu'il n y a plus de créature équipée. La capacité va se résoudre mais selon moi simplement ne rien faire (rien n'inflige de blessures, la dague est déjà détachée et la cible en est déjà propriétaire).

Répondre

Drark Onogard
Le 16/05/2019

Cette carte, comme souvent pour les tiennes, me laisse sans voix. Elles sont en général obscures, presque poétiques je dirais, puisqu'on se plonge totalement dans ton esprit. N'ayant malheureusement ni joué aux jeux ni vu le film, je ne suis pas intégralement imprégné de cet univers. "dans l'état du jeu" est une formulation originale, mais puisque je n'ai pas eu à plisser les yeux pour comprendre le principe, je ne considère pas cela comme un problème. Cela m'embête un peu que la deuxième capacité ne soit en l'état pas utilisable ; elle fait un peu pitié à vrai dire. En tous les cas, j'imagine une partie en jouant ta carte à laquelle il manque un SE - réminiscence des anciennes éditions ? cela semble étrange avec ce design, malgré le côté volontairement anachronique que tu lui donnes - et je dois avouer que... Eh, on doit bien se marrer, en prenant des photos du board ! (parce que, soyons honnêtes, aucun type normalement constitué ne retient ça de tête). J'aime bien ce que ça produit dans mon esprit malade, en tous les cas.

Originalité : 9/10 Qualité : 8/10 Fun : 9/10

Appréciation

Originalité :  

Qualité :  

Fun :  

Note :  

Contenus relatifs

White fire

 Funcards

Nuclear launch

 Funcards

Bou badaboum

 Funcards

Bonchour...

 Funcards

Sondage

Qui aurait dû faire partie du casting des planeswalkers du Trône d'Eldraine ?

Résultats
(déjà 229 votes)