Les Secrets de la SMF - La Pyramide des Sacrifices et Ses Rites. - Magic the Gathering


Les Secrets de la SMF - La Pyramide des Sacrifices et Ses Rites.

Articles

Arwen, le , 271 consultations

Stéban Fern vous présente dans ce nouvel épisode, Le Monument central de la Cité dédié à Sa Grandeur : La Pyramide des Sacrifices.

  Secte des Magiciens Fous / Chroniques guerrières

Bonjour chers Sectateurs et bienvenue pour ce nouveau numéro de Secrets de la SMF. Je suis Stéban Fern, historien de la Secte et admirateur des Grands de ce monde !

Dans ce numéro, nous allons nous attarder sur un élément clé de la Secte. Plus qu'un simple bâtiment, il s'agit du monument construit en Son Honneur. Immanquable dans la Cité, elle est visible de loin mais la vue n'est pas le seul sens ébranlé ! Son marbre noir est empli de Son influence et résonne au plus profond de votre âme si vous en avez une, de votre corps si vous en avez un et de votre conscience, parce que je pense tout de même que vous êtes un minimum conscient.

Centre de la Cité, élément architectural remarquable et symbole de la pratique de Son Culte culminant à plus de 180 mètres de hauteur, découvrons ensemble la Pyramide des Sacrifices.


L'Architecture de la Pyramide


Pour certains d'entre vous qui ont voyagé par-delà les Éternités Aveugles, vous pourrez reconnaître le style des pyramides présentes sur Ixalan ou de la Dominaria Ancestrale sans qu'aucun lien ne soit réellement établi entre celles-ci et la nôtre.







Pyramide à degrés dans ce marbre particulier, l'édifice a été construit de force aux premières heures du Dark Mogwaïsme par les esclaves et les impies capturés, sur ce plan d'abord puis sur d'autres conquis par les Gourous Fondateurs et les premiers fidèles.

Ce marbre noir provient des gisements importants présents sur l'ensemble des Terres Originelles et récupérés par l'exploitation de ces esclaves.
Nous sommes ici devant l'escalier qui mène vers le sommet depuis l'extérieur. Tout là haut, chargée de Son Pouvoir et de Sa Volonté, vous attend la Pierre de l'Autel Sacrificiel, l'élément le plus puissant de la Pyramide des Sacrifices.

S'il est connu que la forme de la Bâtisse Sacrée ait été dictée par le Dark Mogwaï (GàL) aux Gourous Fondateurs (GàE), il n'existe aucun plan détaillé de l'ensemble des nombreux couloirs et des innombrables salles à l'intérieur, mais aussi des sous-sols de la bâtisse. Il est murmuré que la Pyramide est aussi imposante en surface qu'en profondeur et que seul son sommet est visible, tel un iceberg noir à la surface de cette terre. La plupart de ses pièces sont réservées au clergé et nul ne connaît exactement l'agencement de ce labyrinthe.

Une autre légende indique à propos de l'architecture qu'un Vognar s'est donné pour mission de cartographier l'ensemble des couloirs. Mais malgré sa maîtrise du temps et du clonage, aucun d'entre eux n'en est encore jamais ressorti.

Toujours est-il que les salles communes et publiques sont intéressantes dans leur sobriété et une ambiance particulière se dégage de chaque pierre, comme si elles étaient habitées. Outre le sommet dédié aux Sacrifices en Son Nom, certaines pièces permettent la prière, l'étude théologique, la formation aux Rites ainsi que l'exposition et l'entretien des dagues et autres armes ou instruments. Dans les sous-sols se trouvent certains cachots et toute une batterie d'espaces de supplices libres d'accès.

Autre particularité, il est à noter que le Couloir de la Douleur est le plus long connu. Il partirait du centre du dernier sous-sol pour mener vers l'Autel Sacrificiel et fut utilisé pour convertir les premiers esclaves qui trouvèrent la Foi et la liberté, ou qui furent brisés et sacrifiés lorsqu'ils ne comprenaient que trop tard Sa Volonté.

Il reste de nombreux mystères architecturaux qui ne peuvent être dévoilés au simple Sectateur. Néanmoins, s'engager dans l'Ordre Clérical vous fait sans aucun doute entrer dans les secrets les plus intimes de la Pyramide.


Rites et Sacrifices


Au tout début du Culte, il y a le Dark Mogwaï (GàL). Puis les Gourous (GàE) et les Sectateurs. De nombreux sacrifices étaient réalisés par n'importe quel Sectateur, pour n'importe quelle raison si ce n'est apporter les corps et les âmes dans Son Néant.

Les Grands Sacrificateurs, qui avaient porté l'Art du Sacrifice à son paroxysme sont quasiment tous des Sectateurs des débuts. Certains comme Ghryll l'Exterminateur ou encore DarkAdi et Dalarian, ont quitté les Terres Originelles pour des desseins que seul le Dark Mogwaï (GàL) connaît.

Citation :
« Il fut l'un des premiers à entrer à Son service. Il fut présent avant même que je ne sois Grande Prêtresse ou même Sectatrice. Aidant les Trois Gourous Fondateurs (GàE) à développer Son Culte à l'aube de l'expansion sur les Terres Originelles, Grhyll l'Exterminateur a un rôle d'initiateur sur bien des sujets et notamment à la Pyramide. Si l'Autel qui Lui est dédié garde cette couleur rougeoyante dans le marbre noir, c'est grâce à l'action de l'Ombre Purificatrice qui aida à la l'élaboration de la conversion du sang des ennemis du Dark Mogwaï (GàL) en cette puissance que vous ressentez tous dans vos cœurs. Car telle était la puissance de l'un de Ses premiers serviteurs, en ces temps reculés dont il ne reste que les souvenirs des plus anciens encore présents ou des Chroniques Guerrières sur les étagères de la bibliothèque. »
- Arwen, à propos de Ghryll.


Plus la communauté des Sectateurs grandissait, plus il devenait compliqué pour nos Trois Gourous (GàE) d'avoir l'œil sur tout le monde. Ainsi, la Voie du Culte s'est dessinée avec la délégation de cette veille à d'illustres Sectateurs et plus tard, le Dark Mogwaï (GàL) Lui-même fit d'Arwen Sa Grande Prêtresse.

Des dissensions sont parfois nées dans la Pratique, provoquant jusqu'à des schismes lors de campagnes de conversions d'autres plans. Le plus connu fut celui du plan du Lorndor entre DarkAdi et Arwen à l'époque des Chroniques des Héros.

Citation :
«Cette période fut terrible pour le Culte. Les Sectateurs pouvaient parfois s'affronter, s'accusant les uns les autres d'hérétiques. Une guerre religieuse qui se termina par l'abandon du plan et l'échec de sa conversion. Ce fut la seule fois qu'une mission, alors même qu'elle fut menée par les Trois Gourous (GàL), se caractérisait ainsi par le sang et les larmes de Ses propres serviteurs.»
- Arwen, à propos des Chroniques des Héros.


Suite à la disparition progressive de certains Gourous (GàE) et autres Hauts Sectateurs Kibrilles ou non (Leur souvenir à tout jamais dans nos cœurs), une restructuration des rites s'est progressivement mise en place pour s'approcher de ce que nous connaissons aujourd'hui.

Depuis lors, cette pratique spontanée et parfois sauvage et cruelle du Sacrifice tend à se perdre, au bénéfice d'offices plus organisés et ritualisés. Il est pourtant toujours possible de demander l'accès à un Autel pour procéder à un sacrifice comme bon vous semble. Le Dark Mogwaï (GàL) est en effet toujours ravi de recevoir l'âme d'un impie et le sang ainsi versé nourrit la pierre noire de la Pyramide.

Lors d'un Sacrifice, de nombreuses choses se produisent pour Sa Gloire et Sa Puissance. Comme j'en ai fait mention plus tôt, le marbre noir est empli de Son Essence. Ainsi, le sang versé par les prêtres et les Sectateurs est absorbé lentement par la Pyramide Elle-même.

Certains événements ont pu générer une pluie de sang pendant plusieurs jours, voire même plusieurs mois d'après les archives. Pourtant, à la fin, le liquide de vie a toujours fini ingéré par les Terres Sacrées et la Pierre.

L'âme tient également un rôle symbolique dans le pouvoir du Dark Mogwaï (GàL). L'Esprit est quant à lui envoyé dans Son Néant pour une éternité de souffrance.

Il ne reste alors que les corps qui, une fois exsangues, sont mis dans le Grand Charnier au sein du Cimetière dont les nouvelles fossoyeuses ont la charge, transmis à certains chercheurs pour les études anatomiques, les expériences diverses, aux nécromanciens de Son Armée ou donnés comme nourriture à certaines créatures qui en auraient besoin pour subsister.


Nous arrivons au terme de cet épisode, au sommet de ce monument à Sa Gloire, dominant d'ici l'ensemble de la Cité qui regorge de bien d'autres lieux aux secrets inconnus.

Je vous remercie d'avoir suivi ce premier opus et j'espère qu'il vous aura plu.
A très bientôt pour un autre numéro de Secrets de la SMF !

Edité 1 fois, dernière édition par Arwen le 26/05/2021

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  8

Abscon, abjecte, inadmissible !

  1

Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.

Partage l'ami !

     

Tu aimeras aussi...

Le Staff

 Articles

Sondage

Téléphoné ce crossover avec Dungeons & Dragons ! Vous auriez développé :

Résultats
(déjà 47 votes)