L'Histoire de Magic : Les Chroniques de Bolas - Partie 5 et 6

Articles
par Drark Onogard, le , 675 consultations , 2

  Édition de base 2019 / L'univers de Magic



L'histoire liée à l'édition de base de 2018 (Core set 2019) parlera du passé de notre grand méchant multiversel préféré, Nicol Bolas contre qui lutteront les Sentinelles lors du prochain bloc Ravnica... Et oui ! Un petit flashback est toujours obligatoire avant de tuer le méchant ! Espérons que mes paroles (ne) soient (pas) prophétiques, selon votre avis.

Partie 5 : Feu et sang



I – En charmante compagnie

Naiva est sortie du couvert sans la permission afin de s'aventurer au coeur de la tempête draconique et assister à la naissance de dragons, un spectacle effrayant, comme une bataille anarchique et brutale. Darka, l'ainok, lui demande où est la Première Mère avant de hurler « Elle est là ! » sans qu'on sache pourquoi, la rage de la tempête les faisant chuter à genoux.





Elle a trouvé le dragon mort. La tempête se calme, et les chasseurs craignent un retour d'Atarka, seigneur-dragon et son contraints de partir même si cela les rendra plus visibles. Naiva doit rester avec l'orque Fec, tandis que sa jumelle reste avec Grand-Mère et Tae Jin... Naiva la jalouse, car elle doit rester avec le vieillard qui n'appartient pas même au clan.





On sent dans le dialogue avec Fec qu'elle est de la nouvelle génération, qui se résigne à obéir aux dragons tandis qu'il garde un respect pour ses ancêtres mais est trop vieux pour se battre, et c'est d'ailleurs ce qui l'a fait être expulsé du clan de Kolaghan. Naiva part alors en courant prévenir les autres qu'Atarka les poursuit, mais pas assez vite : Darka se fait dévorer.

Atarka demande alors à Yasova Griffedragon comment le dragon est mort, mais la réponse selon laquelle les nouveaux-nés l'auraient tué ne lui convient pas, mais la cheffe fait diversion en disant qu'ils ont tué un dragon de la couvée d'Ojutaï pour Atarka, qui n'y voit que du feu et en dévore une bouchée.





II – Des histoires, rien que des histoires...

Cependant, Tae Jin est différent, et elle se rend bien compte qu'il appartient à Ojutaï, mais Yasova réussit à la convaincre que son intelligence fera de lui un bon chasseur et que le garder en vie ennuierait fort Ojutaï. Pendant qu'Atarka mange, il lui raconte une histoire qu'il a entendue de sa mère car elle le lui a demandé...

Il résume alors l'histoire de Nicol Bolas, qui vivait dans le pacifique royaume d'Arcades Sabboth avant de retourner à la montagne pour voir des humains non pas sages, mais sauvages – des tueurs de dragons, ce qui ne plut pas à Atarka. Alors, il continue d'une autre manière, avec toujours plus de pression.

Il accentue alors sur la bravoure de Bolas qui désirait venger les siens et devint un bon roi... Mais Atarka trouvait que cela manquait de sang. Alors, il conte que le paisible royaume se fit attaquer par les descendants de Vaevictis Asmadi qui avaient chassé Palladia-Mors de son territoire de chasse. Il ne pourrait les vaincre seul, mais il a des guerriers et sorciers à ses côtés.





La voix d'Ugin dans sa tête tente de le dissuader de tuer les siens, mais il n'écouta pas. Ce fut un massacre, et les viscères dégoulinèrent. Ceux qui fuirent furent poursuivis, comme il l'avait été auparavant, jusqu'au fortin de Vaevictis qui menaça son jeune frère. Le moment de se taire était révolu ; le temps de la guerre arrivé.





Mais l'armée de Nicol se fait bien vite tuer – la force brute ne marche pas contre plus de force brute. Alors, il ordonne mentalement à ses sorciers de créer un voile de dissimulation afin d'organiser la contre-attaque. Il pense alors à son jumeau qui l'a abandonné, et espère que c'est à cause d'une magie qui l'aurait envoyé au loin et non une lourde trahison.

Après avoir tué d'un tir de baliste un des dragons les plus puissants de Vaevictis, ils lancent à nouveau l'assaut. Alors qu'un autre tente d'exterminer Bolas, il lui met le doute : ce lâche de Vaevictis les envoie au combat eux plutôt que lui-même, et c'est de sa faute si deux d'entre eux sont morts, et ils n'en faut pas plus pour qu'il trahisse son géniteur.

Cependant, Bolas et ses sorciers sont trop peu nombreux pour désintégrer d'un sort les deux dragons malgré le fait que Vaevictis eût été attiré à portée de sort, et il ne fait que les déstabiliser. Il préfère partir, et réfléchir à une autre manière de se venger, plus efficace, et de se venger de ses autres frères et sœurs par la même occasion et laissa derrière lui son peuple affaibli.





L'avidité, la soif de pouvoir, la haine, la faim ont amené les dragons à explorer de nouvelles terres, jusqu'à ce que ces terres ne soient pas suffisantes, et que la guerre éclate entre eux, Arcades lui-même y prenant part. Les dragons règnent sur le monde, les hommes sont à leur botte, et Nicol se réjouit. Il n'y aura qu'une règle pour les hommes et les dragons.

III – Un murmure

L'histoire et le festin lui ayant plus, Atarka accepte que Tae Jin fasse partie du groupe de chasseurs avant de s'envoler repue. Yasova l'interroge sur l'histoire qu'il a racontée, mais Tae Jin ne contrôlait pas son corps et désirait conter la chute des Khans, le dernier enseignement de la part de Shu Yun afin de faire plaisir au seigneur-dragon.





Mais un murmure lui a dicté cette histoire sans qu'il connaisse sa provenance, peut-être était-ce une histoire que sa mère lui avait contée lorsqu'il était jeune et qu'il avait depuis oubliée ? En tous les cas, il leur faut honorer Dakar qui s'est montré brave face à la mort. Ils doivent aller à la tombe d'Ugin, car le temps leur manque et une autre tempête arrive. Ou plutôt est déjà là.


Partie 6 : Un étranger familier



I – Arrivés

La troupe s'arrête d'un simple signe de la main de Yasova devant la tombe d'Ugin, le dragon-esprit, un gigantesque canyon. Naiva se remémore son dernier voyage vers ce lieu où ils avaient campé dix nuits, devant les grand hédrons protégeant les os du dragon.





En ce lieu, aucun des seigneurs-dragons ne va ; cependant, un groupe de chasseurs campe ici, et la troupe de Yasova attend pour ne pas les surprendre et déclencher une bataille. Naiva est jalouse de l'attention que porte Tae Jin à Baisihya qui étale sa connaissance en expliquant qu'Ugin est le progéniteur de tous les dragons de Tarkir, d'où sa taille monstrueuse.

Personne ne répondant à l'appel de la Grand-Mère, ils en concluent que ce groupe n'est pas présent, car ils laissent toujours quelques gardiens. Une partie du groupe a l'ordre de descendre vers la grotte où ils camperaient tandis qu'une autre garde Tae Jin, au cas où ç'aurait été un piège d'Ojutaï tout du long. Naiva, sa jumelle et leur grand-mère se dirigent alors plus loin vers une pierre un des vestiges du passé, prohibé par Atarka.





Déplaçant la roche, elles entrent dans un sanctuaire luxuriant protégé du joug des dragons, par magie un endroit où pourraient se cacher les jumelles si les pires craintes de leur grand-mère se réalisaient. Elles pénètrent ensuite dans un tunnel où sont gravées des scènes de chasse, que ce soit de bisons ou de dragons.

Naiva sait qu'elle n'aurait pu voir ce lieu si sa sœur n'était pas une shamane, et tandis que les objets murmurent à Baishya l'histoire de leur clan jusqu'à sa chute, Naiva n'entend rien. Ensuite, elles se dirigent vers le campement dans la grotte, où Fec interroge une femme dont il ne voit pas le visage, mais restent en arrière.





Elle dit que la maladie qui a tué sa troupe se cache peut-être en elle, et lorsqu'elle sort de l'ombre, on voit qu'elle est enceinte. C'est son premier enfant, mais elle refuse d'en dire plus à Fec et attend que Yasova vienne pour lui parler. Elle ressemble à Mevra qui dirigeait la groupe de chasseur, mais Yasova craint que ce soit une personne ayant volé son apparence.





Yasova craint que les visions ne proviennent d'un intrus, peut-être de Nicol Bolas lui-même et que ce ne soit un piège, et demande aux jumelles de ne pas bouger. Si elle ne revient pas, elles devront retourner à Ayagor et annoncer à Gerrak qu'il est désormais le Premier Père de la tribu. Cependant, elles n'obéissent pas car Baishya entend Ugin l'appeler et elles suivent un chemin inconnu dans la caverne.

Mais tandis que Baishya tente de se frayer un passage, des murmures font grandir en Naiva de la haine, car leur grand-mère préfère Baishya alors même qu'elle est moins bonne chasseuse. Elle recule, abandonnant sa sœur... Mais elle finit par changer d'avis et la suit, car trahir sa jumelle serait se trahir elle-même. Alors qu'elle saisit la main de sa sœur, elles sont prises d'une vision envoyée par l'essence d'Ugin.





II – Retrouvailes

Ugin observe un monde à moitié né, celui de Tarkir, et s'y sent comme chez lui. Il tente d'apprendre si son jumeau est en vie, et transplane à nouveau vers Dominaria. Il y voit un temple surmonté de deux cornes et la ville où régnait autrefois le vieux tueur de dragons, à la fois si différente et identique : le seigneur a changé, pas le mal. Et le seigneur, c'est son frère.





Il transplane alors partout où il peut, et découvre un Zendikar tumultueux, une Innistrad hantée par la lune, un Lorwyn baigné de soleil, une Alara équilibrée, une Shandalar au mana fluctuant et tant d'autres plans, certains minuscules et d'autres bien plus vastes.





De retour sur Dominaria, il est frappé d'horreur, voyant une terrible bataille entre Arcades Sabboth et Nicol Bolas accompagnés de leur armée, et ils ne le remarquent même pas tant ils sont absorbés par la bataille. Usant de magie afin de se protéger, il s'interpose et leur ordonne de stopper leur guerre, mais Arcades dit ne le faire que pour défendre son peuple.

Bolas, persuadé que son frère est mort, ne croit pas à ce qu'il voit et il affirme l'avoir vengé afin de construire le royaume de paix et d'harmonie dont il rêvait, et les troupes se replient et Ugin suit son jumeau qui désire lui montrer ce qu'il a bâti, mais Ugin voit surtout une Dominaria ravagée par la guerre, qui jadis fut si belle.





Alors que Nicol, qui dit avoir été torturé par l'absence de son jumeau, se targue d'être bientôt Empereur de tout, ce qui fait rire Ugin qui connaît le Multivers. Il lui explique être un Arpenteur, et en profite pour critiquer le despote que semble être devenu son frère. Nicol veut apprendre à transplaner lui aussi, mais Ugin lui dit qu'il ne peut pas sans l'Etincelle.





Alors, Nicol insulte son frère qui lui a menti, caché comme un lâche pendant cinq mille ans. Ugin avait toujours été un menteur et un couard, et, le coeur brisé, il lui annonce qu'il n'aurait jamais dû revenir, et lui souhaite une bonne ascension sur Dominaria, car c'est tout ce qu'il pourra connaître, avant de transplaner sans un au revoir.

III – Acculée

Une secousse fait trembler l'hédron, et Naiva perd le contact de la main de sa jumelle, la vision se stoppant de son côté tandis que Baishya est toujours piégée dans une bulle d'eau, respirant toujours. Elle doute des visions qu'elle vient d'avoir, car une chasseuse ne croit qu'en ce qu'elle voit de ses yeux.





Yasova arrive alors et l'enguirlande, mais elle explique ce qu'il s'est passé et ce qu'elle a vu, et Yasova en conclut qu'Ugin n'est peut-être pas mort mais juste... endormi et que la seule manière pour lui de communiquer est les rêves, comme les ancêtres. Elle demande à sa petite-fille de rejoindre les autres dans la caverne sacrée, car elle a une crainte terrible quant à la nature de ce qui a pris la forme de Mevra.

Yasova rejoint alors Baishya, et Naiva obéit malgré tout, la crainte de sa grand-mère l'ayant contaminée. Elle craint aussi de les avoir accidentellement enfermées, et Mevra arrive alors, cherchant Yasova. Ses paroles sont étranges, elle considère le temps différemment puisque lma mort d'Ugin ne remonterait qu'à un souffle...

Naiva ose dire à la femme enceinte qu'elle n'est pas ce qu'elle dit être, et, après un rire glaçant l'illusion se fane pour laisser place à un magnifique dragon, si grand qu'il cache le soleil. Alors, il affirme à Naiva qu'elle, future plus grande des tueuses de dragons, l'aiderait à achever Ugin, qui n'était pas mort la première fois où il avait tenté de le tuer.



Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

2 Louanges

arlocken
Le 17/08/2018

Merci pour le travail de traduction et de construction de l'article, c'est du beau boulot !
vivement la suite !

leemubai
Le 16/08/2018

Toujours aussi passionnant !!
Merci à toi pour tout le travail accompli.
Vivement la suite 🤘

Appréciation

Contenus relatifs

Sondage

Qui va remporter le combat final sur Ravnica ?

Résultats
(déjà 134 votes)