L'Histoire de Magic : Les Chroniques de Bolas - Partie 1 et 2

Articles
par Drark Onogard, le , 1046 consultations , 1

  L'univers de Magic / Édition de base 2019



L'histoire liée à l'édition de base de 2018 (Core set 2019) parlera du passé de notre grand méchant multiversel préféré, Nicol Bolas contre qui lutteront les Sentinelles lors du prochain bloc Ravnica... Et oui ! Un petit flashback est toujours obligatoire avant de tuer le méchant ! Espérons que mes paroles (ne) soient (pas) prophétiques, selon votre avis.

Partie 1 : Les Jumelles



I – La voix des sages

Sur Tarkir, dans les montagnes de Qal Sisma, 18 ans après les événements de Destin Reforgé Naiva et Baishya sont aux aguets, car ils entendent des bruits qui peuvent provenir de gobelins. Les jumelles se disputent : en effet, Naiva n'a suivi sa sœur que pour la protéger, l'autre ayant entendu des voix lui demandant de monter le lieu sacré de la Glace Éternelle.

Baishya est comme aveuglée et s'exclame qu'ils sont là avant qu'une improbable avalanche se déclenche : la montagne était pourtant réputée pour la solidité de sa glace et elles mourraient ensemble dans une tombe glacée. Mais Naiva vit avec stupeur sa sœur modeler par magie la glace, les protégeant de la mort.





Alors, elles se voient accueillies par des humanoïdes à la peau pâle et possédant de fines tentacules au lieu de barbes. Tandis que Baishya est assourdie par leurs voix, Naiva n'entend rien et panique : seront-elles leur prochain repas ? Mais sa sœur la rassure : ils ne veulent pas les blesser, mais les mettre en garde.

Se mettant en marche, elles remarquent avec horreur que la chute de neige a emporté leur village – et leur grand-mère –, mais Baishya affirme que le « peuple des vents », c'est-à-dire les élémentaux lui a dit qu'ils allaient bien, et qu'ils devaient transmettre un message à la grand-mère qu'elle seule doit entendre.

L'avalanche a aussi emporté les gobelins aux os désormais brisés qui préparaient comme l'avait deviné Naiva une embuscade. L'unique survivant attaque vainement Naiva, et il est facilement supprimé. Naiva doute encore de la survie du camp à cause des inondations qui en découlent (qu'est-ce que je suis drôle moi), mais sa sœur est persuadée qu'ils ont tenu leur promesse.





Elles espèrent réellement que leur grand-mère est en vie, car où aller ? Qui ne livrerait pas à Atarka, seigneur-dragon Baishya, qui était une chuchoteuse des terres sauvages ? Heureusement, elles voient les silhouettes de leurs compagnons se profiler et elles arrivent, épuisées, devant les débris de leur camp.

Baishya accourt donc voir sa grand-mère pour lui dire ce que les élémentaux voulaient lui transmettre. Ils désiraient parler à Yasova Griffedragon, nom banni par Atarka et l'ayant obligé à s'exiler pour ne pas subir son ire. Elle veut tout savoir de ce dont les êtres blanchâtres ont informé sa petite-fille.





II – Visions du passé

Une imposante ombre se profile. On ne sait d'où elle vient, mais on voit de nombreux œufs de pierre en tomber. Certains éclosent et en sortent de puissantes créatures : on suppose que l'Ur-Dragon donne naissance à ses enfants. Sept œufs tombent sur un monde qui n'est pas Tarkir. Le premier à se fracturer voit naître Arcades Sabboth, qui se nomme de lui-même car personne n'oserait nommer un dragon.

Après le lumineux s'éveille le métallique Chromium Rhuell, puis le sauvage Palladia-Mors tandis que deux œufs s'écrasent contre le sol, morts. Tandis que Chromium observe les animaux vivant aux alentours, Palladia-Mors renifle avec mépris : ils sont morts car ils étaient trop faibles.





Deux autres œufs, plus petits, chutent, ce qui est synonyme d'impuissance pour la dragonne vert rougeâtre qui part chasser. L'un s'ouvre et Merrevia Sal en sort, qui effraie des chasseurs qui ne remarquent pas le dernier œuf duquel naissent non pas un mais deux dragons, dont le plus petit se blesse, se trouve collé et est aidé par son frère.

Ils ne sont autres que respectivement Nicol Bolas et Ugin, le dragon-esprit. Pendant ce temps, les chasseurs en déroute fondent une stratégie et attaquent, d'abord timidement, Merrevia Sal qui dévorait leur proie. Nicol Bolas voudrait l'aider, mais Ugin l'en défend, car il risquerait d'y passer aussi.





Toujours collé, Bolas cherche à convaincre Ugin d'aider Merrevia car tout n'est pas perdu pour elle même si elle ne pouvait pas voler à cause de sa chute. Jusqu'à ce qu'elle meure, et que Bolas sente la rage de vengeance l'envahir, mais son frère, plus avisé, lui demande de rejoindre les autres dragons, ce qu'il ne fait qu'après avoir tenté de se confronter aux chasseurs.





III – Malheureuse interruption

Alors que la vision touche à sa fin, trois dragons de la couvée d'Atarka qui ont senti de la magie dans l'air, qui est totalement interdite : rendez la shamane ou mourez, voici leur discours. Yasova arrive donc et leur demande ce qui les mène vers cette humble bande et ils réitèrent les causes de leur venue.

Diplomatiquement, Yasova leur propose un casse-croûte composé des gobelins morts dans l'avalanche, et ils acceptent avec joie, oubliant que le hasard ne pouvait les avoir prémunis de la chute de neige et ne soupçonnant rien de l'endroit où l'exode mènera le campement : vers l'est, là où gît Ugin.




Partie 2 : La Première Leçon



I – Exode risqué

Tandis que le groupe de chasseurs arrive à un haut plateau, Naiva regarde en arrière et se rend compte à quel point le monde a changé. Autrefois, les neiges éternelles recouvraient les montagnes ; désormais, les roches saillantes ne sont entrecoupées que par quelques couches de neige éparses. Le monde change, et ne pas changer avec lui, c'est périr.

Pendant qu'elle vérifie que les dragons de la couvée d'Atarka ont cessé de les poursuivre, elle remarque au loin un dragon sinueux qui s'approche d'eux. Baishya lui dit qu'il ne peut appartenir à la couvée d'Atarka et leur grand-mère leur affirme qu'il appartient à la couvée d'Ojutaï, seigneur-dragon, ce qui est étrange dans ce territoire – et l'étrangeté n'est jamais porteuse de bonnes nouvelles.





Les dragons d'Ojutaï, a contrario de ceux d'Atarka, sont très intelligents. C'est d'ailleurs lui qui a commencé la purge visant à tuer les shamanes pour affaiblir les humains. La troupe doit fuir au plus vite sous la couverture d'une forêt, et finissent par s'arrêter près d'un lac afin de pêcher.

Pendant ce temps, après avoir été félicitée de ses actions par sa grand-mère, Naiva est chargée avec sa jumelle s'approcher des vautours sans y faire attention, car s'ils s'effraient, c'est que leur peur a une raison, leur demandant de se mettre en dehors du couvert de la forêt. Puis, un jeune homme attaque Naiva, elle le met aisément hors d'état de nuire mais hésite à le tuer.





Alors, il demande à voir Yasova Griffedragon avant de s'évanouir et Baishya va chercher leur grand-mère. Une fois éveillé, le mystérieux jeune homme est surpris de voir deux personnes identiques et se demande s'il va bien, à moins que, comme il l'avait entendu, les mages Temur sachent créer une copie d'eux-même.





Puisque c'est lui qui est poursuivi par le dragon d'Ojutaï, Yasova s'avise de le tuer afin que les siens ne soient plus en danger, mais il explique avoir parcouru un long chemin pour leur parler de la vision de son maître, qui connaît grâce à la transmission orale ce qu'Ugin, le dragon-esprit a dit aux shamans alors qu'Ojutaï tente d'effacer toute trace de leur passé.





Après avoir été magiquement soigné, Tae Jin dit d'une voix qui n'était pas la sienne que la personne qu'il aimait le plus l'a tué et raconte les événements révélés par la vison de Baishya. Voyant la mort de leur sœur, Nicol a senti une peur s'étant transformée en colère, se demandant comment ils auraient pu la sauver et rejetant la faute sur son jumeau.

II – Paroles du passé

Allant voir leur frère Chromium Rhuell, ils rencontrent un être condescendant. Lorsqu'il lit en eux leur prénom, il se rend compte qu'ils n'en ont qu'un, fait dû à leur jumelage et expliquant aussi leur taille deux fois inférieure à celle de leur frère, qui tente de comprendre le sens et l'ordre du monde – ce qu'il ne peut faire avec eux à côté.





Lorsqu'ils vont voir Palladia-Mors afin d'apprendre à chasser, ils se heurtent à nouveau à du mépris dû à leur petite taille, et la rancœur grandit en lui de plus belle. Palladia, avant de partir, leur laisse ses restes, ce qui enrage encore Nicol, qui part chasser avec son jumeau. Ils mettent du temps avant d'enfin avoir une proie, mais y parviennent.





Alors qu'ils tentent d'explorer les terres, ils tombent sur Vaevictis Asmadi qui garde sauvagement son territoire, ce qui les pousse à se trouver eux-même un endroit où s'installer. Ils le font près d'humains mais ne cherchent pas le conflit avec eux surtout car ils n'ont pas bon goût et qu'Ugin n'apprécie pas manger des choses qui parlent.





A leur grande surprise, Arcades Sabboth a élu domicile à l'intérieur des remparts de la riche cité, vivant avec les humains, seigneur de ces terres où il est glorifié. Alors que, voyant bien que les humains n'avaient pas peur de leur frère, ils s'approchent, ils se voient harcelés de tirs plus ennuyeux que dangereux mais faisant renaître le souvenir de la mort de Merrevia Sal.

Nicol décide donc de passer à l'offensive, et se trouve arrêté par Arcades qui va pour attaquer à nouveau avant qu'Ugin ne réussisse à lui faire comprendre qu'ils viennent en paix. Lorsqu'il leur demande s'ils sont bien les jumeaux Ugin et Nicol, ce dernier répond orgueilleusement qu'il est Nicol Bolas, car chaque vrai dragon a deux noms.

Les humains les ont en fait attaqués car ils croyaient à un autre assaut de dragons : Vaevictis a désormais toute une armée avec laquelle il étend ses terres tandis qu'Arcades tente d'enseigner la sagesse à ses sujets. Ainsi, Nicol et Ugin vivent des années là-bas, à observer les humains.





Tandis qu'Ugin, agacé par la cupidité et la compétitivité des humains, se lie d'amitié avec une femme nommée Te Ju Ki et qui cherche à comprendre ce qu'on ne peut voir, Nicol cherche à être à la place d'Arcades, celle du guide à qui on obéit aveuglément. La femme a marqué Ugin de par sa sagesse malgré le caractère éphémère de sa vie.

Un jour, alors qu'Ugin médite calmement, un homicide survient dans la cité qui n'en avait jamais vu auparavant. Deux frères qui travaillaient paisiblement depuis des années... avant que l'un ne tue l'autre pour une querelle depuis longtemps lavée. Il ne comprend pas ce qui lui a pris, mais Nicol Bolas a sans doute provoqué ce meurtre.





En effet, sa rancœur envers les humains n'est toujours pas effacée et il compte toujours venger la mort de Merrevia malgré les années écoulées. Ugin se montre obligé de chercher son frère parti, car il semble avoir mené de bien sombres machinations...

III – Condamnation impromptue

A cet instant, le discours s'arrête brusquement car l'unique orque du groupe de chasseurs s'exclame que le dragon n'avait pas abandonné mais juste atterri afin de se faire plus discret. Lorsqu'il arrive devant Tae Jin, il lui déclare qu'il est condamné à mourir par la glace pour sacrilège et que c'est lui qui se chargera de la sentence dès maintenant.



Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

1 Louanges

Grimm
Le 28/07/2018

Vraiment sympa, j'avais déjà lu la version anglaise sur le site officiel, mais j'avoue que pouvoir en profiter en français pour comprendre quelques détails supplémentaires c'est toujours sympa.
Les illustrations en plus (comme dans tes derniers articles) aèrent bien et font voyager en bonus et ça c'est cool.
Merci et bravo pour ce travail!

Note : 10/10



Edité 1 fois, dernière édition par Grimm le 28/07/2018

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Sondage

Qui va remporter le combat final sur Ravnica ?

Résultats
(déjà 353 votes)