L’Histoire de Magic : Retour sur Dominaria : résumé des parties 5 et 6

Articles
par Drark Onogard, le , 821 consultations , 4

  L'univers de Magic / Dominaria



Suite à la saloperie de décision des Magiciens de la Côte de cesser de traduire les histoires en français, je m'attelle à l'écriture de résumés de ces histoires pour que les anglophobes puissent tout de même profiter du scénario de cette extension.

L'histoire prend place à la même époque que les événements d'Ixalan, c'est-à-dire après la défaite des Sentinelles sur Amonkhet contre Nicol Bolas, avant que Jace Beleren ne les retrouve.


Partie 5




I – De vieux amis

L'apparition soudaine d'Ajani, protecteur valeureux a surpris les quelques travailleurs qui restaient malgré la fin du chantier ; en effet, voir un léonin se matérialiser devant leurs yeux avait le mérite de les étonner un peu. Lui et Djoïra s'étaient déjà rencontrés auparavant afin de se donner rendez-vous en ce lieu.

Il est question de planeswalkers, parmi lesquels Karn, scion d'Urza, dont personne, pas même la capitaine, ne savait qu'il avait survécu et n'était plus corrompu par les Phyrexians. Djoïra s'inquiète de l'état du golem avant qu'Ajani ne lui annonce la mort de Venser le Séjourneur en donnant son étincelle à Karn.





A la fois soulagée pour Karn et attristé pour son ami Venser, elle demande à Ajani si c'est pour cela que le golem n'est pas revenu vers elle, et même s'il n'en sait rien cela paraît évident. Selon Ajani, ils ne craignent plus rien des Phyrexians, qui resteront sans doute cantonnés à l'ancienne Mirrodin où ils ont développé une réelle société.

II – Un plan ?

Gideon Jura et Liliana Vess se dirigent vers la capitale de la Nouvelle Bénalia, qui n'est autre que... la Ville Bénalia. Bien sûr, Liliana sent la nécromancienne, et Lyra Aubevenant lui interdit sans hésiter l'accès à la cité pure.





Alors, Gidéon met stupidement cartes sur table, expliquant à haute voix qu'ils comptent tuer le Seigneur-démon Belzenlok, et la parole de l'ange Rael permet à Liliana d'entrer avec les autres. Menés par Thiago à travers la cité, ils peuvent monter en haut d'une tour de guet afin de voir arriver l'Aquilon sur lequel ils pourront parler avec Ajani.





Lorsque le vaisseau volant arrive, ils sont contraints d'expliquer à Ajani pourquoi ils ne sont plus que deux, et ce qu'ils ont fait à Caligo, même s'ils ne précisent pas que la liche était le frère de Liliana. Bien sûr, elle fait éclater sans raison une dispute que Gideon arrive à endiguer.





Liliana explique que tuer Belzenlok est important non seulement pour récupérer son pouvoir afin d'être efficace contre Nicol Bolas, mais aussi pour sauver Dominaria de l'influence maléfique de la Coterie. Djoïra, ayant le même but que la nécromancienne, lui propose de l'aider dans sa quête, qui accepte à contrecœur avant que Djoïra lui présente le reste de l'équipage.





Cependant, ils ont besoin d'un plan ; Gideon aimerait qu'ils cherchent Chandra, mais sans la connaissance des lignes ley de Nissa, elle se montre quelque peu inutile. Les défenses de la Forteresse de la Coterie changent en permanence, ce qui n'arrange pas leurs soucis. Ils ont besoin de trouver un agent de la Coterie et de tout apprendre de lui. Mais les anges, qui les tuent dès lors qu'ils les voient, ne seront pas d'une grande utilité...





III – A la recherche du traître

Raff Capashen leur signale qu'il y aurait un agent de la Coterie infiltré à l'Académie de l'Ouest de Tolaria : ils s'occupent donc d'aller le chercher. Ils arrivent rapidement à l'Académie, où ils sont accueillis par Jodah, archimage éternel – qui se trouve être l'ex de Djoïra – et d'autres mages tolarians dont Naban, doyen de l'itération.





Tandis que Djoïra et Jodah discutent des circonstances des meurtes, Liliana en profite pour ressusciter une étudiante parmi huit autres cadavres afin de trouver qui est le coupable, mais elle ne se souvient que de s'être noyée quand le plancher s'est transformé en eau et que les serpents marins l'ont attaquée.

Selon Shanna, ce n'est pas le genre des agents d'agir avec si peu de discrétion, et grâce au témoignage de Jodah, ils comprennent que l'agent est sûrement l'un des assistants des soigneurs ou l'un des étudiants ayant aidé à mener les corps dans le laboratoire, car le but de l'agent était sans doute d'intégrer cet endroit.





Un artefact ancien doit être ce qui intéresse l'agent, et Jodah pense savoir duquel il s'agit. En se dirigeant dans la pièce où il se trouve, ils tombent sur Thom, qui se fait passer pour un étudiant lambda, mais tout le monde est suspicieux et il tient une baguette de sorcier dans sa main, et lance un sort sur Jodah, que Djoïra intercepte.

S'ensuit un duel où Gideon, Liliana et Djoïra tentent de contenir l'agent sans le tuer ; Djoïra parvient à envoyer valser la baguette. Jodah le mit hors d'état de nuire, le paralysant d'un suave geste de la main. Jodah a du remords : il aurait dû trouver l'agent plus tôt.

Raff va utiliser un sort interdit qui permet d'extraire les pensées d'un esprit, une sorte d'élixir de vérité et Naban affirme qu'il est interdit pour de bonnes raisons, et que seul un grand mage peut l'utiliser. Raff l'a appris en lisant un livre auquel il n'était pas censé avoir accès... Mais il finit par le lancer





Ils descendent tard dans la nuit, Arvad s'étant occupé du dîner. Ne riez pas. Pour tuer Belzenlok, ils vont devoir utiliser la Lamenoire reforgée, qui est elle-même dans la forteresse de la Coterie. Leur seule manière de la prendre serait d'arrêter le temps. Serait de trouver Téfeiri.



Partie 6





I – Tentative d'intrusion

On retrouve Téfeiri, héros de Dominaria dans le désert de Tivan où il réside avec sa fille Niambi, guérisseuse fidèle. Il tente apparemment d'entrer dans un lieu sécurisé avec sa fille, mais on n'en sait pas plus sur la nature du monument.





Il essaie apparemment depuis de nombreuses années d'en percer le mystère, sans jamais parvenir à trouver ne serait-ce qu'un indice, même s'il avait désamorcé certains pièges. Lui et sa fille se retrouvent en face de trois portes et tombent nez à nez avec un auto-réplicateur de Mishra que Téfeiri fait exploser par réflexe avant de le bloquer dans le temps, évitant ainsi les dommages collatéraux.





Parmi les trois corridors, trois sont des pièges, mais celui étant sûr change chaque fois. Après avoir détecté les pièges et stoppé les aiguilles empoisonnées grâce à la magie du temps, ils se trouvent dans une salle où Téfeiri, croyant que l'énigme peut être une équation dont il pense avoir trouvé la solution, opère quelques essais infructueux, et ils rentrent bredouilles chez eux.

Cet endroit renferme quelque secret qu'Urza désirait caché ; car en effet, devenu paranoïaque, il avait créé ces pièges non pas pour se prémunir des Phyrexians mais bien pour cacher quelque chose à Téfeiri. L'Aquilon et son équipage arrivent dès lors qu'il est de retour chez lui, et il n'en croit pas ses yeux.

II – Une équation antique

Après de brèves présentations, Djoïra explique à Téfeiri qu'ils ont besoin d'un mage du temps afin de défaire la Coterie, mais ils commenceront par l'aider. Il explique qu'il avait déphasé Zhalfir lors de l'invasion phyrexiane, sans parvenir à le rephaser, et un artefact se trouvant dans ces ruines lui permettrait potentiellement de retrouver son étincelle perdue et d'ainsi rephaser Zhalfir.





Une fois à l'intérieur, Djoïra dit qu'il avait sans doute trouvé la solution de l'énigme, mais qu'Urza a sans doute triché, ou plutôt que malgré la trouvaille de Niambi, un facteur supplémentaire entrait en ligne de compte, car c'était bien une énigme anti-Téfeiri.

Liliana finit par voir trois esprits capturés, puis deux autres. Des automates attaquèrent, mais Gideon et Shanna les repoussèrent sans mal, mais ils continuèrent encore et encore, comme si le lieu se rendait compte que Téfeiri approchait de la solution, obligeant Raff à lancer des sorts défensifs et le mage du temps à les geler.

Lorsque Téfeiri frappe un carré précis, la plateforme s'enfonce dans un bruit de métal grinçant. Malgré toutes les alarmes retentissantes, Téfeiri sait qu'il n'y a aucun piège et tire l'artefact, un globe sombre et délicat, et tout le monde exulte. Les ruines s'effondrent, ils s'enfuient donc au plus vite.

Après d'émouvants au-revoir entre père et fille, tout le monde part et Djoïra rentre dans sa cabine. Elle y caresse l'amulette qu'elle porte autour de son cou, contenant une petite lithoforce qu'elle a elle-même créée. Le plus dur sera de convaincre Téfeiri de récupérer son étincelle enfermée dans la pierre.

Edité 1 fois, dernière édition par ylloh le 21/05/2018

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

4 Louanges

skotchcarte
Le 23/05/2018

Merci pour ce nouvel article synthétique et assez clair et complet.

Par contre, il doit y avoir une erreur, parce qu'il y a écrit :

Extrait de la partie 6-I :Parmi les trois corridors, trois sont des pièges,
mais celui étant sûr change chaque fois

ou alors Urza était devenu encore plus paranoïaque que je ne le croyais...

Drark Onogard
Le 23/05/2018

Heum, bien vu, c'est effectivement deux sur trois, ce qui est déjà assez paranoïaque comme ça ^^

Répondre

Deiv
Le 22/05/2018

Merci Drark !

Vinhan32
Le 21/05/2018

Merci pour ton travail !

Appréciation

Contenus relatifs

Partenaire Magic ATP

Rivals Of Ixalan - Rix - Booster De 15 Cartes Magic - (en Français)

4.00 € 3.00 €

Hour of Devastation / L'Age de la Destruction - HOU - Booster De 15 Cartes - (EN ANGLAIS)

4.00 € 3.00 €

Sondage

Cet été, sur la plage vous allez :

Résultats
(déjà 80 votes)