Nicol Bolas, planeswalker
(Nicol Bolas, Planeswalker)

CCM : 8


Type / Sous-type
Planeswalker : Bolas

Rare mythique

: Détruisez le permanent non-créature ciblé.

: Acquérez le contrôle de la créature ciblée.

: Nicol Bolas, planeswalker inflige 7 blessures au joueur ciblé. Ce joueur se défausse de sept cartes, puis sacrifie sept permanents.

Loyauté : 5

120/145


Liens externes :  

Autorisations en tournoi
Autres éditions
     
Actions
+
16
1
4
3
6

Informations

Nom :
Cette carte est la seconde à représenter Nicol Bolas mais la première à la représenter sous sa forme d'arpenteur des plans (on considère généralement que l'autre le représente "dans sa jeunesse", avant qu'il ne devienne arpenteur).

Biographie :
Nicol Bolas est un personnage célébrissime de l'univers de Magic, au même titre qu'Urza. Il est présent dans l'histoire depuis l'extension Legends, dans laquelle apparaît sa carte non arpenteur.
Nicol Bolas est un Ancêtre Dragon, l'un des grands dragons qui ont peuplé Dominaria aux tout débuts de son existence, à peu près 20 000 ans avant la naissance d'Urza. C'est l'un des êtres les plus vieux et les plus puissants du Multivers. C'est aussi l'un des derniers arpenteurs encore en vie parmi ceux qui ont connu leur heure de gloire avant la "Restauration", le phénomène magique qui a frappé le Multivers à la fin du bloc Spirale temporelle et a diminué la puissance des étincelles des arpenteurs (l'élément qu'ils portent en eux dès la naissance et qui leur confère le pouvoir de voyager parmi les plans).

Dans sa jeunesse, Nicol Bolas a pris par aux Guerres des Dragons, au cours desquelles les Ancêtres Dragons se sont affrontés pour le pouvoir sur Dominaria. Il est devenu arpenteur à l'issue de cette guerre. Plusieurs autres Ancêtres Dragons présents dans Legends (par exemple Chromium) n'étaient pas arpenteurs, mais possédaient des pouvoirs presque équivalents à ceux d'arpenteurs (c'est-à-dire énormes). Nicol Bolas et les autres vainqueurs des Guerres des Dragons sont les ancêtres de tous les Dragons de Dominaria, tandis que les vaincus sont à l'origine des espèces draconiques telles que les drakôns, les guivres, ou, parmi les peuples intelligents, les viashinos.

A une date indéterminée, Nicol Bolas usurpe le royaume de Madara, sur Dominaria. Il y règne pendant 400 ans, puis rencontre l'opposition de plusieurs conspirateurs ; il est finalement victime d'un sortilège de bannissement lancé par Tetsuo Umezawa et passe pour mort pendant des millénaires.

Au cours des événements du bloc Spirale temporelle, en 4505, Nicol Bolas se libère de son emprisonnement magique. Il contribue en partie à sauver Dominaria en refermant les failles spatio-temporelles qui vident le plan de son mana. Puis il quitte Dominaria, qu'il juge voué à une destruction prochaine en dépit des efforts de Téfeiri et de ses compagnons pour parachever le sauvetage du plan.

Après la Restauration qui a lieu au moment où la dernière faille se referme sur Dominaria, Nicol Bolas, comme tous les arpenteurs, sent ses pouvoirs décroître. Pire encore, en raison de son grand âge, il se rend compte qu'il n'est plus immortel et commence à vieillir, pour la première fois en près de 30 000 ans d'existence ! Furieux, l'arpenteur déploie toutes ses ressources pour trouver un plan où il pourrait trouver d'énormes quantités de mana afin de renforcer ses pouvoirs fragilisés. Ce plan, ce sera Alara.

Nicol Bolas trouve Alara dispersé en cinq "éclats" et remarque que les éclats ont commencé à converger lentement les uns vers les autres. Dès lors, il s'emploie à accélérer la convergence des éclats afin de mettre à profit la réunification du plan, la Confluence (en anglais Conflux), le tout par une série de complots et de manoeuvres particulièrement tordus.

Traduction :
Vous remarquerez que le nom "planeswalker" n'est à présent plus traduit sur les cartes : suite à un changement de politique de traduction de la part de Wizards of the Coast, le mot anglais est utilisé dans toutes les versions. Le mot "planeswalker" était jusque là traduit par "arpenteur des plans" ou tout simplement "arpenteur" (voyez par exemple Fureur selon l'Arpenteur et les cartes du même cycle).

Capacités :
La troisième capacité de Nicol Bolas est une allusion à la capacité de sa carte non arpenteur (Nicol Bolas) qui obligeait l'adversaire à se défausser de sa main si Nicol Bolas lui infligeait des blessures. La capacité joue aussi sur le nombre 7, dans la mesure où Nicol Bolas non arpenteur était une 7/7.

En savoir plus :
La page de Nicol Bolas sur le site de Magic